Español English French Kwéyol

Le parti politique Mopod appelle à un soulèvement général contre la criminalité en Haïti

Par Marlyne Jean

P-au-P, 29 mars 2022 [AlterPresse] --- Le parti politique Mouvement patriotique populaire dessalinien (Mopod) encourage la population à se révolter contre la criminalité en Haïti, lors d’une conférence de presse, donnée conjointement avec d’autres organisations politiques, le lundi 28 mars 2022 et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le parti politique Mopod invite également la population à se soulever contre les dirigeants du pays, qui ont failli à leur mission consistant à garantir la sécurité générale.

« Le peuple haïtien ne peut pas rester spectateur de la destruction de l’État. Comme l’ont souligné des philosophes, depuis le XVIIIe siècle, lorsque la liberté d’un peuple est menacée et qu’il ne peut pas se mobiliser pour défendre ses droits, ce peuple est donc prêt pour l’esclavage. Donc, si nous ne voulons pas être réduits en esclavage, nous devrions nous soulever contre cette insécurité et contre les dirigeants qui ne peuvent pas garantir notre sécurité », a déclaré l’ingénieur agronome Jean André Victor, coordonnateur général du Mopod.

La loi fait d’Ariel Henry l’un des responsables de la sécurité du pays, aux côtés des titulaires de la défense, de l’intérieur et des collectivités territoriales, de la justice et de la sécurité publique, qui sont impliqués directement dans la question de la sécurité, rappelle-t-il.

Jean André Victor déplore le fait que l’État soit dépassé par la situation d’insécurité actuelle.

Le Mopod et le parti politique Organisation du peuple en lutte (Opl) déclarent soutenir la mobilisation du mardi 29 mars 2022, contre la criminalité, dont le kidnapping, en Haïti, à l’occasion du 35e anniversaire de la Constitution de 1987.

Ces partis politiques proposent un Plan national stratégique de sécurité 2022-2049, pour aider à lutter efficacement contre la criminalité, qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois.

« C’est un plan, qui va suivre une ligne stratégique, scientifique et académique, avec la participation de spécialistes, d’experts, de professeurs d’universités. Ils vont réfléchir pour aboutir à un document solide qui ne sera pas en faveur d’un groupe, d’une organisation, mais en faveur de la nation toute entière », souligne l’ancien sénateur Edgard Leblanc Fils, coordonnateur du parti politique Opl. [mj emb rc apr 29/03/2021 10:35]