Español English French Kwéyol

Haïti-Sous-traitance : Salaire minimum fixé officiellement à 685 gourdes, la moitié de ce que réclamaient les ouvriers

Actualisé le 21 février 2022 à 13:30 - Correction du chiffre de 770 gourdes, qui figure de préférence en segment A, alors que le salaire de la sous-traitance correspond au segment F.

P-au-P., 21 février 2022 [AlterPresse] --- Le salaire minimum journalier dans les usines de sous-traitance a été fixé à 685.00 gourdes (Ndlr : US $ 1.00 = 104.00 gourdes ; 1 euro = 118.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.90 gourde aujourd’hui), selon une annonce officielle du bureau du premier ministre de facto Ariel Henry, émise au milieu de la nuit, dont a pris connaissance .

Les salaires pour plusieurs autres branches d’activités ont aussi été déterminés lors d’un Conseil des ministres qui s’est réuni le dimanche 20 février 2022, indique la primature.

Durant les deux dernières semaines le gouvernement s’est entretenu avec les syndicats autour du salaire minimum, alors que des milliers d’ouvriers du textile ont gagné les rues pour exiger un salaire minimum journalier de 1,500.00 gourdes, au lieu des 500.00 gourdes qui étaient jusqu’à présent en vigueur.

« Les ouvrières et ouvriers continueront à se mobiliser jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction de leurs revendications, qui comprennent également des avantages sociaux », avait prévenu Dominique Saint-Éloi, coordonnateur général de la Centrale nationale des ouvriers haïtiens (Cnoha).

Le dernier ajustement du salaire minimum journalier en Haïti remonte à novembre 2019, alors que le code du travail exige des ajustements à chaque augmentation d’au moins 10% du taux d’inflation, évalué aujourd’hui à environ 24%, selon les économistes. [apr 21/02/2021 01:00]