Haïti-Séisme/12 ans : Le Rnddh souhaite un accompagnement effectif des victimes lors des catastrophes naturelles

P-au-P, 13 janv. 2022 [AlterPresse] --- Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) exhorte les autorités étatiques à accompagner effectivement les victimes des catastrophes naturelles, dans un rapport publié à l’occasion du 12e anniversaire du séisme du 12 janvier 2010 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Il convient de coordonner les interventions humanitaires et mettre en place des structures de communication accessibles aux victimes, en vue d’éviter des violations de droits humains, recommande le Rnddh.

« C’est à ce prix que les autorités haïtiennes prouveront que la vulnérabilité des citoyennes et citoyens face aux catastrophes naturelles constitue, pour elles, une priorité. C’est aussi à ce prix qu’elles, salueront de la meilleure façon qui soit, la mémoire des nombreuses victimes de tremblements de terre, enregistrés en Haïti depuis le 12 janvier 2010 », estime le Rnddh.

Environ 300 mille morts et d’énormes dégâts matériels ont été enregistrés lors du tremblement de terre dévastateur du mardi 12 janvier 2010.

2,248 personnes décédées et 12.763 autres blessées ont été aussi dénombrées dans un autre tremblement de terre, qui a particulièrement frappé, le samedi 14 août 2021, les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest d’Haïti).

La gestion, jusqu’à date (janvier 2022), de cette nouvelle catastrophe a montré combien aucune leçon n’a été tirée du séisme du 12 janvier 2010, déplore le Rnddh, soulignant combien le pays n’est pas préparé à répondre aux besoins des communautés victimes.

« Et, le fait par l’État haïtien de toujours jouer la carte de la politique de l’usure, vis-à-vis de cette population qui n’attend rien de lui, ne permettra certainement pas de réduire la vulnérabilité du pays face aux catastrophes naturelles ». [emb rc apr 13/01/2022 14:05]