Environnement : L’urgence d’un plan de réduction des risques sismiques en Haïti

1,647 secousses sismiques enregistrées, au cours de l’année 2021, soit une augmentation de 230% par rapport à l’année 2020, en Haïti

P-au-P, 11 janv. 2022 [AlterPresse] --- Le Bureau des mines et de l’énergie (Bme) souligne combien il est temps de disposer d’un plan de réduction des risques sismiques en Haïti, dans un bulletin sismique couvrant l’année 2021 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Le Bme préconise de pratiquer, de manière continue, la prévention, qui est l’unique moyen de réduire la vulnérabilité de la population aux effets des aléas sismiques imprédictibles.

Le Bme appelle la population haïtienne à prendre davantage conscience de ce phénomène naturel, de « travailler, sans relâche, à la sauvegarde de l’environnement du pays ».

Il faut aussi « s’efforcer toujours de placer le pays sur la voie de la sécurité sismique, en pensant à de meilleures constructions et en appliquant les consignes de la protection civile », recommande le Bureau des mines et de l’énergie.

Des séismes majeurs, de magnitude 7 et 7.2, respectivement celui du mardi 12 janvier 2010 et celui du samedi 14 août 2021, ont frappé, en deux fois, Haïti, dans un intervalle de onze ans (2010-2021).

Des dommages énormes, des pertes en vies humaines et économiques considérables y ont été enregistrés.

Entre janvier et décembre 2021, 1,647 secousses sismiques, de magnitudes comprises entre 1.0 et 7.2, considérées comme très mineures à majeures, ont été enregistrées sur l’ensemble du territoire national. selon le bilan sismique du Bureau des mines et de l’énergie.

Une augmentation de 1,148 séismes, soit une hausse de 230 %, a été enregistrée pour l’année 2021, par rapport à 2020.

En effet, 499 tremblements de terre, de magnitudes comprises entre 1.0 et 4.9, qualifiées de très mineures à légères, ont été signalés pour l’année 2020.

« Cette augmentation est due au séisme majeur, de magnitude 7.2 sur l’échelle de Richter, survenu, le samedi 14 août 2021, dans le département des Nippes (Ndlr : une partie du Sud-Ouest d’Haïti) à 8:29’07’’, heure locale ».

Ce tremblement de terre d’août 2021 a fait 2,246 personnes décédées, 12,763 autres blessées et 329 personnes portées disparues.

Les départements des Nippes, de la Grande Anse (Sud-Ouest d’Haïti) et du Sud, les trois départements les plus touchés dans ce séisme, ont occupé la tête du classement pendant les cinq derniers mois de l’année 2021, souligne le Bme.

Cette situation s’explique par le fait que l’épicentre du séisme de magnitude 7.2 a été localisé dans les Nippes et par la violence de la secousse, dans une zone s’étendant de la commune des Cayes à celle de L’Asile, et sur toute la largeur de la péninsule Sud d’Haïti, éclaire-t-il.

Il y a eu plus de 900 répliques, enregistrées par la suite, dont 400 de magnitude supérieure à 3, susceptibles de causer des dégâts aux bâtiments et de provoquer des mouvements de terrain.

Les parties montagneuses des communes, comme Corail, Pestel, Camp-Perrin, Maniche, Torbeck, Asile, Arnaud, ont été les plus touchées.

Après le choc du samedi 14 août 2021, les répliques se sont étendues sur 80 km de longueur dans la direction est-ouest dans la péninsule Sud d’Haïti. [emb rc apr 11/01/2022 14:00]