2022 : Les bonnes graines fleuriront le printemps !

Par Yves Michel Thomas*

Soumis à AlterPresse le 2 janvier 2022

Janvier 2020. Un reportage à la télé sur le confinement à Wuhan avait automatiquement activé le très dérisoire mécanisme de défense : cela ne pouvait se passer que là-bas. Pourtant la réalité de la contraction de l’espace-temps n’a pas attendu l’arrivée de la saison nouvelle pour dissiper les illusions tenaces sur la singularité de l’autre. L’évidence, fragilisée en ces temps troubles, de l’unité du genre humain nous avait été rappelée par un virus : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés (…) ». Preuve, s’il en est, de notre avenir en commun. Plus positivement, les belles saisons printanières et estivales nous auront également apporté une autre preuve grâce à une adolescente de Minneapolis. L’écœurante scène Jim Crow, qu’elle a eu présence d’esprit de filmer et de diffuser, a permis une exceptionnelle manifestation de solidarité humaine. En effet, nous avons tous besoin de respirer !

L’année d’après, 2021, s’est achevée, et nous voici à l’aube d’une nouvelle. Notre aventure humaine se poursuit ! Souvent c’est le temps de l’inventaire périodique, ou de la comptabilité existentielle Quand, avec une pointe de déception, les uns se demandent que reste-il des rendez-vous de l’histoire, du kot kòb PetroCaribe a, des envolées sur le monde d’après, des genoux au sol et poings levés défiant le ciel ! Les autres préfèrent apprécier avec un brin de satisfaction le chemin parcouru, convaincus que l’abattement ne sera jamais la locomotive du train de l’histoire. Les mille raisons d’envisager cette nouvelle année avec angoisse, en sont des raisons suffisantes pour nous inciter à affronter ensemble les calamités et les malheurs, les injustices et les oppressions pour des lendemains qui chantent. La plus belle manière de donner réellement un sens aux vœux adressés aux uns et aux autres consiste à être des semeurs d’espérances, comme le dit la chanson :

Demain matin dès l’aube,
Aux premières lueurs
Nous nous mettrons en marche
Pour un monde meilleur
Au-delà des frontières,
Sur tous les continents…

2022 s’installe. Je forme le vœu que les bonnes graines fleuriront le printemps ! Que nous nous obstinons à amasser même les plus infimes fragments des briques de la victoire à venir, y compris dans le fracas de nos défaites !

L’utopie seule permettra une montée en humanité, le seul procès historique qui vaille !

SANTÉ
PAIX
AMOUR

* Historien

Photo : Région du Borgne (Nord)