Criminalité : Trois nouvelles libérations parmi les 17 missionnaires nord-américains séquestrés en Haïti

P-au-P., 6 déc. 2021 [AlterPresse] --- Trois des missionnaires américains et canadiens, enlevés et séquestrés, depuis le samedi 16 octobre 2021, par des bandits armés ayant des bases au nord-est de Port-au-Prince, ont été libérés dimanche soir, a annoncé l’organisation américaine Christian Aid Ministries sur son site internet, consulté par AlterPresse.

La libération de ces trois otages porte à cinq le nombre de missionnaires relâchés du groupe de 17 américains et canadiens retenus par le gang dénommé 400 Mawozo.

« Nous remercions Dieu que trois autres otages aient été libérés hier soir », lit-on dans la communication de Christian Aid Ministries. « Ceux qui ont été libérés sont sains et sauf et semblent être de bonne humeur », précise-t-elle.

L’organisation indique qu’elle n’est « pas en mesure de fournir les noms des personnes libérées, les circonstances de la libération ou tout autre détail ».

Le groupe de personnes séquestrées était constitué de 16 Américains et d’un Canadien. Elles ont été kidnappés au moment où les missionnaires venaient de visiter un orphelinat établi dans la zone de Ganthier.

Parmi les personnes enlevées, il y a également des enfants, dont un bébé de huit mois, selon des précisions fournies par l’organisation, dont les bureaux sont établis dans l’État américain de l’Ohio.

Les autorités américaines se sont montrées, jusqu’à présent, peu loquaces sur le dossier.

En visite en Haïti, le secrétaire d’État adjoint du Bureau international chargé de la lutte contre les stupéfiants et de l’application de la loi, Todd D. Robinson, avait déclaré, à ce propos, le mardi 9 novembre 2021, ne détenir aucune nouvelle information pouvant être rendue publique.

Les autorités américaines prennent très au sérieux la menace des gangs en Haïti, avait-il pourtant averti.

Malgré des dispositions sans cesse annoncées par le pouvoir de facto pour freiner l’insécurité, les gangs armés continuent de tuer, d’enlever et de violer, en toute impunité, des citoyennes et citoyens, sur le territoire national.

Le mardi 23 novembre 2021, des bandits armés ont enlevé, en un seul jour, près d’une vingtaine de personnes, en Haïti.

Le dimanche 11 avril 2021, près d’une dizaine de religieuses et religieux catholiques romains, dont deux Français, avaient été enlevés et séquestrés par le gang armé 400 Mawozo, avant d’être libérés le vendredi 30 avril 2021, contre rançon. [gp apr 06/12/2021 11 :30]

Photo : Christian aid ministries - Activité en Haïti