Haïti-Droits humains : Hommage aux trois gagnants du concours de slogans sur les personnes handicapées

P-au-P, 03 déc. 2021 [AlterPresse] --- L’Institut haïtien de langue des signes (Ihls) a honoré, ce vendredi 3 décembre 2021, les trois gagnants du concours de slogans sur les droits des personnes en situation de handicap, à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Fabrice Garçon est sortie première lauréate avec le slogan Andikap mwen pa idantite m, sispann ironize m ! (Mon handicap n’est pas mon identité, cessez de m’ironiser).

Jean Wendel Alusma est le deuxième gagnant du concours avec le slogan Andikap p ap fè m bliye dwa m ! » (Mon handicap ne devrait pas me faire oublier mes droits).

La candidate Bertia Karen Voltaire a remporté le troisième prix avec le slogan Tout moun se moun, pa gen moun pase moun !

Ces gagnants ont reçu, entre autres, des certificats, des bourses d’études à l’Ihls, des tasses mémorables et un chèque en gourdes.

Ayant déroulé sur les réseaux sociaux du 1er novembre au 1er décembre 2021, ce concours a mobilisé environ une cinquantaine de participantes et participants.

Les dix finalistes au concours sont celles et ceux, qui ont mobilisé plus de « like » et de commentaires sur les réseaux sociaux, font savoir les organisateurs.

Six (6) des 10 finalistes ont été choisis au lieu de 5, car deux candidats étaient à égalité.

De ces 6 candidats, sont sortis les 3 gagnants du concours, après qu’ils ont, chacun et chacune, fait un bref discours pour soutenir leurs slogans.

L’originalité, la clarté, la précision, le partage de valeurs positives, l’efficacité, la présentation du postulant ou de la postulante ont été les divers critères, considérés par les membres du jury, pour choisir les gagnants, explique Fenel Bellegarde, représentant de l’Ilhs.

« Ce n’est pas vraiment le prix qui est important, mais c’est la dimension et l’importance du travail qu’ils font », affirme Bellegarde.

Il se réjouit de l’engouement des participantes et participants à prendre part à une cause positive, quoique conscients des problèmes financiers de l’institution.

Ce concours est aussi un message des participantes et participants à l’État haïtien, pour qu’il prenne ses responsabilités vis-à-vis des personnes handicapées, estime Bellegarde.

L’Institut haïtien de langue des signes (Ihls) se félicite également de la participation des internautes dans ce projet, qui ont notamment « liké », partagé et laissé des commentaires positifs, à l’égard des personnes en situation de handicap. [mj emb rc apr 03/12/2021 16:35]