Haïti-Développement local : Remise à l’Etat d’un cahier de revendications du département de l’Artibonite

Gonaïves (Haïti), 30 nov. 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs organisations, partenaires du projet Toujou pifo ansanm (Tpfa) ont soumis, le 26 novembre 2021, à l’État, un Cahier de revendications du département de l’Artibonite (Crda), après deux ans de réflexions sur les problèmes du dit département, selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

L’ensemble des données du Crda fait corps avec le plan stratégique de développement d’Haïti, à travers les grands axes (économique, social et territorial) de refondation, souligne le directeur départemental de l’Artibonite du Ministère de planification et de la coopération externe (Mpce), Alex Céus, lors de la réception officielle du dit document.

« A travers la direction départementale de l’Artibonite, le Ministère de la planification avait compris l’intérêt de faire partie de cette démarche et d’accompagner l’équipe du projet Tpfa dans cette réalisation », déclare-t-il.

En plus du cahier de revendications, le projet a permis la réalisation de neuf fiches signalétiques dont deux concernent les communes de Liancourt et de Montrouis, au niveau de l’Artibonite.

Avant la réalisation des fiches, il n’y avait aucune donnée officielle disponible sur Liancourt et Montrouis, deux nouvelles communes créées en 2015 par décret.

Pour Céus, ces deux fiches sont des sources d’informations et des données réelles, qui continuent à être actualisées. Elles peuvent servir, quels que soient l’acteur et son niveau d’engagement dans le développement du département de l’Artibonite.

« Nous devons les garder jalousement et les utiliser dans toutes nos actions en tant que responsables de la société civile, conseils municipaux et représentants de l’État. Et les éventuels élus du département doivent prendre connaissance de ce document, qui contient les besoins de la communauté », exhorte-t-il.

Dans la foulée, le directeur départemental de l’Artibonite du Mpce félicite l’équipe du projet Tpfa de n’avoir pas mis à l’écart les représentants de l’État dans l’élaboration des documents, tout en ayant surtout pris en compte les différentes remarques et recommandations.

A la suite de la soumission du document, sera entamée une campagne de plaidoyer, devant insister sur les priorités fixées par les actrices et acteurs, indique à AlterPresse, l’expert en décentralisation, Adler Saint-Laurent.

« Élaboré de manière participative par des actrices et acteurs du territoire, le Crda constitue un outil de référence, pouvant orienter les initiatives de développement à l’échelle départementale. Sa principale valeur est de poser les bases du débat pour la mise en place d’un plan de développement départemental, comme le prévoit la Constitution de 1987 dans son article 81 », explique Edner Fils Décime, coordonnateur du projet Tpfa.

Le défunt professeur d’Université Tony Cantave, un instigateur du développement local en Haïti, avait mis sa touche dans l’élaboration du Cahier de revendications du département de l’Artibonite.

Les organisations de la société civile (Osc) et les autorités locales (Al) ont présenté, à travers ce document, leurs priorités à la Direction départementale de la planification (Ddpa) de l’Artibonite.

« Le Cahier de revendications départementales de l’Artibonite (Crda) résulte donc des synthèses successives et progressives des priorités, identifiées à l’échelle communale, intercommunale et départementale par les actrices et acteurs », releve une note diffusée par l’équipe du projet Tpfa.

Parmi les différentes priorités, les organisations de l’Artibonite revendiquent : deux campus universitaire, le développement d’un système d’assurance-santé, fonctionnel et accessible, la construction de centres sportifs standards, de routes, de sites de décharge moderne, l’aménagement des bassins versants, le renforcement des systèmes électriques, la mise en place de centres de recherche agricole.

L’ensemble des revendications, exposées dans le document, planche sur l’aspect social, l’aménagement territorial et développement économique, tout en se référant, entre autres, aux décrets de février 2006 concernant le fonctionnement des collectivités territoriales et le cadre général de la décentralisation en Haïti.

Financé par l’Union Européenne et piloté par le Groupe Médialternatif (GM), le projet Toujou Pi fo ansanm promeut le développement local. Il vise, entre autres, le renforcement des organisations de la société civile dans le département de l’Artibonite. [dj emb rc apr 30/11/2021 10:20]