Crise : 25 personnalités désignées pour intégrer le Conseil national de transition en Haïti

P-au-P, 16 nov. 2021 [AlterPresse] --- 25 personnalités ont été désignées, par des organisations de la société civile et politiques, pour faire partie du Conseil national de transition (Cnt), a fait savoir le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021, lors d’une conférence de presse, ce mardi 16 novembre 2021.

« Dans la mise en place du Cnt, nous avons reçu jusqu’à date 33 dossiers, dont 18 de la société civile et 15 des organisations politiques. 10 autres sont prévus d’être soumis, indique Ernst Mathurin, membre du Bureau de suivi, au cours de cette rencontre à laquelle a participé AlterPresse.

À partir de ces 33 dossiers, nous avions fait un premier travail, qui nous a permis de publier, aujourd’hui, une liste partielle de 25 personnalités désignées par des organisations de la société civile et politiques pour le Cnt », explique Ernst Mathurin.

Certains dossiers, dans lesquels de petites difficultés ont été enregistrées auprès des organisations, devant désigner les personnalités appelées à intégrer le prochain Conseil national de transition, n’ont pas été retenus dans cette liste partielle.

D’ici la fin de cette semaine (20 novembre 2021), une liste plus complète de dossiers de personnalités désignées pour le Cnt devrait être disponible.

Le Bureau intégré des Nations unies en Haïti (Binuh) et le Core Group chercheraient à tout faire pour écarter l’Accord du 30 août 2021, a mis en garde, la semaine dernière (11 novembre 2021), la structure citoyenne Nou p ap dòmi.

Entre-temps, des signataires de l’accord de la gouvernance dite apaisée, du 11 septembre 2021, pressent le chef du gouvernement de facto Ariel Henry à mettre en application cet accord, notamment par la formation d’un gouvernement consensuel.

Plusieurs secteurs de l’opposition politique ont rejoint ledit accord du 11 septembre 2021, laissant la table des discussions engagées par le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021, mis en place par la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise.

Le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021 tient, à travers cette publication, à informer la population des personnalités qui ont été désignées, afin qu’elle puisse formuler, dans 48 heures, d’éventuelles contestations à l’endroit d’une ou de plusieurs de ces personnalités, ou par rapport aux critères qui ont été définis.

« Après ce délai, les contestations seront traitées et le processus se poursuivra », souligne le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021.

Le Conseil national de transition aura également à choisir le président provisoire et le chef du gouvernement, valider la feuille de route du gouvernement et sa composition.

Parallèlement, le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021 promet, pour bientôt, la publication, en Créole et en Français, de l’accord du 30 août 2021 avec les 921 signataires enregistrés.

« 418 organisations de la société civile, 105 organisations populaires, 85 partis et regroupements politiques, 313 personnalités ont signé l’accord (du 30 août 2021) », précise Ernst Mathurin.

Des dialogues politiques sont maintenus avec des organisations non signataires de l’accord, pour qu’elles puissent l’intégrer, affirme-t-il.

Pour l’application dudit accord, le Bureau de suivi de l’accord du 30 août 2021 mise sur une démarche participative et démocratique. [mj emb rc apr 16/11/2021 16:40]

Source photo : Tweeter Crshc