Haïti-Criminalité : Les autorités avouent leur impuissance à résoudre la crise du carburant

P-au-P, 10 nov. 2021 [AlterPresse] --- Impuissant et empêtré, depuis plusieurs semaines, dans le laissez-faire et une attitude laxiste, démontrant une incapacité manifeste à prendre des dispositions institutionnelles, pour mettre fin aux manœuvres des gangs armés, le gouvernement de facto informe avoir mis en place un plan de sécurité, en vue d’assurer la distribution des produits pétroliers à travers Haïti, alors que la crise du carburant persiste sur le territoire national, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Soupçonné d’être un prédateur des droits humains, le nouveau directeur général ad intérim de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Frantz Elbé, réitère la détermination de l’institution à faciliter le transport du carburant, des terminaux pétroliers vers les stations de distribution, en conférence de presse du Conseil supérieur de la police nationale (Cspn), ce mardi 9 novembre 2021, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Un fort dispositif de sécurité aurait été mis en place pour créer un couloir de distribution des produits pétroliers, du terminal de Varreux, dans la grande agglomération de Cité Soleil (municipalité au nord de la capitale, Port-au-Prince) vers les points de déchargement, fait savoir Elbé, appelant à une implication de tous les acteurs concernés.

Pourtant, ce mécanisme ne permet toujours pas de livrer le carburant dans les stations de distribution.

Ce protocole de sécurité aurait aidé à faire sortir, du terminal de Varreux, des produits, comme le riz, l’huile, le ciment, à en croire Frantz Elbé.

Les gangs armés, qui opèrent dans la capitale, Port-au-Prince, notamment à Martissant (dans la périphérie sud de Port-au-Prince) et à Cité Soleil (au nord), bloquent le passage des camions-citernes pour l’approvisionnement des stations-services en carburant.

Début novembre 2021, une dizaine de camions ont été détournés par des gangs de Martissant, où 4 chauffeurs ont été également enlevés.

Lors de la conférence de presse du 9 novembre 2021, le titulaire de facto du Ministère de la défense, Enold Joseph, a annoncé l’ouverture d’une enquête, par la justice, à propos de certains transporteurs de produits pétroliers, qui auraient détourné plusieurs camions-citernes de produits pétroliers destinés au grand Sud d’Haïti.

Au lieu d’approvisionner les stations de distribution, le carburant, transporté dans ces camions-citernes, qui ont été chargés au terminal de Thor (municipalité de Carrefour à environ 17 km, au sud de Port-au-Prince), aurait été vendu sur le marché parallèle, selon Enold Joseph.

Plusieurs entreprises, bureaux, services divers et institutions, dont des hôpitaux, ont été contraints de réduire leurs horaires de fonctionnement ou de suspendre leurs services, face à la pénurie persistante des produits pétroliers affectant toutes les activités du pays.

Demandant de rendre accessible le carburant à la population, le Bureau intégré des Nations unies en Haïti (Binuh) s’est dit extrêmement préoccupé par la pénurie du carburant, affectant le pays, dans un communiqué, en date du 9 novembre 2021.

Les autorités américaines affirment prendre très au sérieux la menace des gangs armés en Haïti, a déclaré le secrétaire d’État adjoint du Bureau international chargé de la lutte contre les stupéfiants et de l’application de la loi, Todd D. Robinson, en conférence de presse, le mardi 9 novembre 2021, à Port-au-Prince. [emb rc apr 10/11/2021 10:15]

Source photo : Primature