Haïti : Le MtvAyiti appelle tous les secteurs à un dépassement pour résoudre la crise multiforme

P-au-P, 22 oct. 2021 [AlterPresse] --- Le Mouvement pour la transformation et la valorisation d’Haïti (MtvAyiti) exhorte toutes les organisations politiques et de la société civile à « un dépassement de soi », pour éviter le chaos.

Il a souligné l’état déplorable de l’économie haïtienne et l’intensification, au jour le jour, de l’insécurité dont le kidnapping, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Il y a péril en la demeure et urgence ! Nous vivons une période de troublantes incertitudes et nous sommes peut-être à la veille de lendemains terribles. Nous appelons à votre conscience et nous souhaitons le dépassement de tous les acteurs. »

Le MtvAyiti réitère son appel au consensus et au dialogue national pour contrecarrer les différents problèmes auxquels est confronté actuellement le pays en pleine crise de gouvernance.

Seule une gouvernance de transition inclusive, la plus large possible, peut préserver Haïti de l’anarchie et rétablir la sécurité, entre autres, estime le MtvAyiti qui continue de prôner une mise en commun de tous les accords en vue d’une issue à la crise actuelle.

Le bureau de suivi de l’accord du 30 août initié par la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise en Haïti a désapprouvé l’idée de mettre en commun les principaux accords politiques, afin d’aboutir à un seul.

Il a rappelé avoir déjà rencontré tous les autres protagonistes qui ont déjà exprimés leurs positions sur l’accord.

L’émissaire américain, Brian A. Nichols, Secrétaire d’État adjoint aux affaires des Amériques avait encouragé tous les protagonistes à se mettre ensemble en vue de dégager une seule vision, au terme d’une visite dans le pays, du 29 septembre au 1er octobre 2021.

Il avait donné la garantie qu’aucune solution ne sera imposée des États-Unis d’Amérique.

Les autres organisations politiques de l’opposition qui ont accepté de signer l’accord du 11 septembre 2021 du premier ministre de facto, Ariel Henry l’ont exhorté à mettre rapidement en application le dit document dénommé « accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace pour la période intérimaire ».

Il s’agit des partis politiques Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion), Inifòs, Inite, Verite, entre autres. [dj emb apr 22/10/2021 14 :50]