Élections : L’Anmh et la Fédération protestante d’Haïti émettent des réserves pour des raisons sécuritaires

P-au-P, 19 oct. 2021 [AlterPresse] --- L’Association nationale des médias haïtiens (Anmh) et la Fédération protestante d’Haïti (Fph) ont exprimé séparément, des réserves, au premier ministre de facto Ariel Henry, par rapport à la formation du nouveau Conseil électoral provisoire (Cep), en raison de la crise sécuritaire dans le pays, dans des prises de position rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

L’Anmh se dit favorable à une participation éventuelle de la presse à la formation du Cep, dans une correspondance, datée du 13 octobre 2021, adressée à Ariel Henry et portant la signature du président de l’institution, Jacques Sampeur.

Toutefois, elle affirme être incapable de tenir des réunions, pour le moment, pour désigner sa représentante ou son représentant, à cause des conditions déplorables de la situation sécuritaire dans le pays, particulièrement, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

Les pénuries récurrentes de produits pétroliers handicapent les réunions plénières, poursuit-elle.

L’Anmh avait, donc, recommandé à Ariel Henry un report du délai, fixé au 13 octobre 2021, pour qu’elle puisse indiquer, le plus tôt possible, son choix dans le respect de l’article 289 de la Constitution de 1987.

La démarche électorale, dans ce contexte de criminalité, d’insécurité, est « inappropriée et irréaliste », juge, de son côté, la Fph, qui dit s’étonner de cette démarche du premier ministre de facto, qui, selon elle, porte atteinte à l’autonomie de la communauté protestante d’Haïti.

La Fédération protestante d’Haïti a, ainsi, demandé à Ariel Henry de travailler à la conclusion d’un accord inclusif.

Dans une correspondance à Ariel Henry, la Fédération protestante d’Haïti rappelle combien la criminalité atteint toutes les couches sociales dans le pays, où plusieurs leaders et membres de leurs congrégations sont actuellement entre les mains des ravisseurs.

Enlevé, à Delmas 29, le dimanche 3 octobre 2021, le pasteur Jean Féret Michel de l’Église Jesus Center est, jusqu’à date (19 octobre 2021), entre les mains des ravisseurs.

Le pasteur de l’église Méthodiste à Delmas 28, Eliodor Dévariste, a été également enlevé le samedi 9 octobre 2021, en fin d’après-midi, par des individus lourdement armés, puis libéré plusieurs jours après. [mj emb rc apr 19/10/2021 15:50]