Séisme : La Pohdh demande à l’État de pallier au défi de la réouverture des classes 2021-2022, dans le grand Sud d’Haïti

P-au-P, 19 oct. 2021 [AlterPresse] --- La Plateforme des organisations haïtiennes des droits humains (Pohdh) recommande au gouvernement de facto d’adopter des dispositions concrètes et urgentes, pour pallier au défi de la réouverture des classes 2021-2022, dans les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest d’Haïti), les plus frappés dans le tremblement de terre du samedi 14 août 2021, dans un rapport dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La Pohdh appelle à accélérer le processus de déblayage et d’évaluation de bâtiments scolaires, à aménager d’autres espaces et à porter assistance aux parents.

La rentrée des classes, initialement prévue le lundi 6 septembre 2021, a été reportée au lundi 4 octobre 2021, pour les villes du grand Sud d’Haïti, sévèrement détruites dans le tremblement de terre.

Plus de 200 écoles ont été, soit détruites, soit endommagées, dans les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes.

La Pohdh souligne combien les mises en place, pour rendre effective cette réouverture des classes, laissent à désirer, deux mois après le séisme.

« Les travaux de réparation de bâtiments et /ou d’aménagement d’autres espaces, pour recevoir les élèves, se font encore attendre dans la grande majorité des cas. Même les débris ne sont pas levés dans bon nombres de cas. D’autres servent d’abris provisoires pour de nombreuses victimes ».

La Pohdh cite, en exemple, l’école Nationale de Solon, à St Louis du Sud, complètement endommagée, qui sert actuellement d’abri provisoire.

A Maniche, les locaux abritant l’école nationale en matinée et le lycée dans l’après- midi ont été détruits, rapporte l’organisation de défense des droits humains.

La Plateforme des organisations haïtiennes des droits humains invite l’État à implémenter un programme d’appui psychosocial public, avec la participation des étudiantes et étudiants en travail social et en psychologie de l’Université d’État d’Haïti (Ueh), en vue d’aider les communautés victimes à surmonter les traumatismes ou dommages psychologiques, liés au tremblement de terre du samedi 14 août 2021. [emb rc apr 19/10/2021 14:00]