Haïti-Criminalité : Les associations patronales veulent dialoguer avec le chef du gouvernement de facto autour de l’insécurité

P-au-P, 18 oct. 2021 [AlterPresse] --- Les associations patronales invitent le premier ministre de facto, Ariel Henry, à une réunion-débat, dans la perspective d’un dialogue franc, sincère et productif entre contribuables et membres desdites associations, dans une correspondance en date du lundi 18 octobre 2021 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ce dialogue qui se veut ouvert est nécessaire en ce carrefour grave et crucial de notre histoire, estiment ces associations patronales.

Il s’agit de la Chambre de commerce et de l’industrie d’Haïti (Ccih), l’Association des industries d’Haïti (Adih), la chambre américaine de commerce en Haïti (AmCham Haiti) et l’Association touristique d’Haïti (Ath).

Elles se disent conscientes des défis énormes auxquels fait face le gouvernement d’Ariel Henry et des difficultés immenses, auxquelles sont confrontés le secteur privé des affaires et tous les secteurs vitaux de la nation.

Elles évoquent le climat d’insécurité criminelle sans pareil, auquel est livrée la population terrorisée.

Les citoyennes et citoyens haïtiens demandent des comptes sur l’insécurité spectaculaire, la multiplication des actes de kidnappings, la paralysie des mouvements de biens et de personnes sur le territoire, la pénurie chronique de produits pétroliers, l’effondrement de l’économie et l’absence quasi-totale de gouvernance, énumèrent ces associations patronales.

Les activités, notamment scolaires et commerciales, sont globalement paralysées, aux premières heures de ce lundi 18 octobre 2021, en Haïti, notamment dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, à l’occasion d’une grève illimitée, lancée par des organisations syndicales de transports en commun contre les actes de criminalité, incluant le kidnapping, et contre la rareté persistante des produits pétroliers sur le marché national.

Des individus lourdement armés ont kidnappé, dans la matinée du samedi 16 octobre 2021, plus d’une quinzaine de missionnaires américains, dont des membres de leurs familles et des enfants, sur la route de Ganthier (municipalité au nord-est de la capitale, Port-au-Prince). [emb apr 18/10/2021 19:20]