Appel à une grève illimitée des transports, contre la criminalité, le kidnapping et la rareté des produits pétroliers en Haïti

P-au-P, 15 oct. 2021 [AlterPresse] --- L’Association des propriétaires et chauffeurs d’Haïti (Apch) annonce une grève générale illimitée, à partir du lundi 18 octobre 2021, pour dénoncer le laxisme des autorités face à la multiplication des actes de criminalité, dont le kidnapping, et face à la rareté, depuis plusieurs mois, des produits pétroliers en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

La vague de criminalité, notamment le kidnapping, affecte le fonctionnement des transports en commun, particulièrement à Martissant (périphérie sud de la capitale), où beaucoup de chauffeurs sont victimes par balles, déplore l’Apch.

Un nombre indéterminé de personnes, dont plusieurs chauffeurs, sont victimes d’enlèvements et d’assassinats, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, notamment à Martissant et Croix-des- Bouquets, où opèrent des gangs armés.

Une compagnie de transports publics, assurant le trajet Port-au-Prince/Jérémie (département de la Grande Anse/ Sud-Ouest d’Haïti), depuis de nombreuses années, aurait décidé de suspendre ses activités, pour protester contre la criminalité, qui sévit à Martissant.

Des bandits armés auraient tenté de détourner, dans ce quartier, un autobus de la compagnie avec des passagères et passagers à son bord, apprend-on.

Le jeudi 5 août 2021, le chauffeur d’un minibus a été tué par balles à Martissant, lors d’une attaque de bandits armés, au cours de laquelle plusieurs passagers sont sortis blessés.

Une grève des syndicats de chauffeurs, organisée le lundi 4 octobre 2021, pour protester contre la criminalité et contre la rareté des produits pétroliers, a provoqué un ralentissement des principales activités dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et de différentes villes en province. [mj emb rc apr 15/10/2021 14:05]