L’Association touristique d’Haïti critique la passivité du gouvernement de facto, face à la vague de criminalité sur le territoire national

P-au-P, 14 oct. 2021 [AlterPresse] --- L’Association touristique d’Haïti (Ath) fustige la passivité du gouvernement de facto actuel, face à l’escalade criminelle, qui sévit sur le territoire national, dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Des actions concrètes, fortes et immédiates doivent être prises contre ces gangs armés, qui semblent aujourd’hui remplacer l’État dans la gestion du pays, recommande l’Ath.

Cette exhortation de l’Ath fait suite à l’assassinat, le mardi 12 octobre 2021, par des bandits armés, du célèbre sculpteur Anderson Bélony, membre du village artistique de Noailles, « site culturel par excellence, classé au patrimoine national et véritable musée de la créativité haïtienne » dans la municipalité de Croix-des-Bouquets (au nord-est de la capitale, Port-au-Prince).

« Non contents de détruire nos sites culturels et historiques, les assassins s’acharnent, impunément et plus que jamais, sur les créateurs et les porteurs d’espoir. », condamne l’Association touristique d’Haïti.

Pour sa part, pendant que les autorités de facto restent impuissantes, sans adopter des dispositions pertinentes pour mettre fin au climat de terreur entretenue par les gangs armés, le Ministère de la culture et de la communication (Mcc) se dit scandalisé par les nombreux actes de banditisme, perpétrés, ces derniers jours, dans la commune de Croix-des-Bouquets, notamment au Village des Noailles, dans une note.

Tout en condamnant énergiquement ces actes crapuleux et de terreur, le Ministère de la culture demande aux autorités judiciaires et policières « de réagir rapidement, en vue de corriger cette situation catastrophique et désastreuse dans ce haut lieu de culture du pays ». [mff emb rc 14/10/2021 14:55]