Dépêches

Criminalité : Poursuite des discussions entre les gouvernements haïtien et américain, autour de la lutte contre la violence des gangs en Haïti


mercredi 13 octobre 2021

P-au-P, 13 oct. 2021 [AlterPresse] --- Le chef du gouvernement de facto en Haiti, Ariel Henry, et le gouvernement des États-Unis d’Amérique poursuivent leurs discussions autour de la lutte contre les gangs armés, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Lors d’une rencontre, le mardi 12 octobre 2021, avec Uzra Zeya, la sous-secrétaire d’État américaine à la sécurité civile, à la démocratie et aux droits humains, Ariel Henry « a réitéré son appel à l’aide d’urgence du gouvernement américain, en faveur de la Police nationale d’Haïti (Pnh), dans la cadre de la lutte contre l’insécurité, le banditisme et la criminalité ».

« Nous avons été heureux d’avoir récemment engagé 15 millions de dollars additionnels, pour aider à réduire la violence des gangs et à améliorer les infrastructures correctionnelles », a affirmé, sur son compte Twitter, Uzra Zeya en visite en Haïti depuis le 12 octobre 2021.

Des discussions ont également eu lieu, le lundi 11 octobre 2021, entre le directeur général ad intérim de la Pnh, Léon Charles, accompagné des membres du haut commandement de la police, et un groupe d’experts américains.

Ces échanges ont porté sur des besoins de l’institution policière, en matière du renforcement de la capacité opérationnelle des unités spécialisées de la Police nationale, pour lutter efficacement contre les gangs armés, informe la Pnh sur sa page Facebook.

« Cette première réunion d’évaluation s’inscrit dans le cadre des initiatives du gouvernement américain, visant à soutenir les efforts relatifs à la professionnalisation de la Pnh et doter l’institution des outils tactiques et opérationnels, pour mieux protéger la population contre la violence des gangs armés », poursuit-elle.

Entre-temps, les gangs armés continuent d’imposer leur loi et paralyser le fonctionnement des activités économiques, culturelles, scolaires, religieuses, entre autres, dans l’aire métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince.

L’église Shalom Tabernacle de gloire située à Delmas 33, affirme avoir suspendu, jusqu’à nouvel ordre, ses activités, depuis le lundi 4 octobre 2021, face à la vague de criminalité, qui frappe surtout les églises protestantes.

Selon ses responsables, cette décision vise à protester contre cette situation, qui touche les assemblées protestantes, en particulier, dans le pays.

Dans la matinée du dimanche 26 septembre 2021, le couple Lafaille a été attaqué par des hommes armés, alors qu’il s’apprêtait à assister au premier culte de l’église Baptiste à la rue de la Réunion, à Port-au-Prince. Le diacre Sylner Lafaille a été tué et sa femme kidnappée, puis libérée quelque jours après.

Le dimanche 3 octobre 2021, le pasteur Jean Ferrer Michel de l’Église Jesus Center à Delmas 29 a été enlevé.

Le samedi 9 octobre 2021, des bandits lourdement armés ont kidnappé le pasteur de l’église Méthodiste à Delmas 28, Eliodor Devariste.

Le pasteur Eliodor Dévariste, a été libéré contre rançon, dans la soirée du lundi 11 octobre 2021. [mj emb rc 13/10/2021 12:06]