Dépêches

Haïti : Vives tensions à Martissant, Pétionville et Delmas, dans un contexte de criminalité


lundi 11 octobre 2021

P-au-P, 11 oct. 2021 [AlterPresse] --- De vives tensions ont été enregistrés dans plusieurs quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, dans un contexte d’actes de banditisme et de kidnapping.

Des tirs nourris entendus, le lundi 11 octobre 2021, à Martissant (sud de la capitale) ont créé une situation de panique dans la zone où des individus lourdement armés ont rançonné des chauffeurs de véhicules et des passants dans ce quartier.

Un dangereux chef de gang dénommé Izo avait menacé d’empêcher toute circulation automobile et de personnes, à Martissant.

Parallèlement, des habitants de Montagne Noire située dans la commune de Pétionville (est de la capitale) ont érigé, ce 11 octobre 2021, des barricades de pneus usagés enflammés dans les rues, pour protester contre l’enlèvement, pendant le weekend écoulé, d’au moins cinq résidents de la zone, selon des témoignages.

Des perturbations ont été enregistrées dans la circulation automobile au niveau de Montagne Noire, Kenscoff, Laboule et Thomassin.

Par ailleurs, quatre personnes auraient été tuées et plusieurs autres blessées ou portées disparues, lors d’une attaque armée perpétrée, dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 octobre 2021, à Kenscoff (municipalité à l’est de la capitale, Port-au-Prince), par des civils armés.

Une dizaine de maisons y ont été également incendiées.

Par ailleurs, des citoyennes et citoyens ont organisé un mouvement de protestation devant les locaux de l’église Méthodiste Libre Parc-Chrétien, à Delmas 28, en vue d’exiger la libération immédiate et sans condition, du pasteur Éliodor Dévariste, enlevé le samedi 9 octobre 2021.

Ils ont installé des barricades de pneus usagés enflammés sur la chaussée, paralysant, du coup, la circulation automobile. [emb apr 11/10/2021 15:51]

Photo : Capture d’écran / Réseaux sociaux