<

Genre : Les femmes et les filles, principales victimes de la recrudescence des actes de criminalité en Haïti, selon le Ministère à la condition féminine

P-au-P, 1er oct. 2021 [AlterPresse] --- La recrudescence de l’insécurité, dont les actes de criminalité en Haïti, augmente les actes de violences à l’égard des femmes et des filles, alerte le Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Du vendredi 24 au dimanche 26 septembre 2021, plus d’une dizaine de cas de kidnapping ont été enregistrés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Les victimes sont majoritairement des femmes, signale le Mcfdf.

Ces actes auront de graves séquelles psychologiques, économiques et sanitaires sur la vie des femmes et des filles, avertit le Mcfdf, condamnant le phénomène de l’insécurité, qui compromet la lutte des femmes.

« Face à ces actes impitoyables, le pays continue de perdre, non seulement celles et ceux qui croient en un meilleur avenir, mais également les citoyennes et citoyens qui s’engagent à lutter, pour changer cette société patriarcale, où les hommes et les femmes jouiront du même droit », lit-on dans la note.

Le Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes exhorte les autorités judiciaires et policières à prendre les dispositions nécessaires pour stopper ces gangs armés, qui sèment la terreur en Haïti. [dj emb rc apr 1er/10/2021 11:55]