<

Education : Le Menfp lance l’année académique 2021-2022, dans un contexte de crise migratoire et socio-politique

P-au-P., 21 sept. 2021 [AlterPresse] --- Le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) a lancé, ce mardi 21 septembre 2021, la nouvelle année scolaire 2021-2022, à l’école nationale Argentine Bellegarde, à Port-au-Prince, lors d’une cérémonie à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Ce lancement survient dans un contexte d’expulsions massives de migrants haïtiens débutées depuis le dimanche 19 septembre 2021, en provenance des États-Unis et de crise socio-politique qui s’aggrave, au jour le jour.

Ces déportations massives de migrants haïtiens se sont poursuivies, le mardi 21 septembre 2021.

Durant cette année, il est important que les professionnels fassent leur devoir, faisant le travail pour lequel ils sont payés, et ceci à tous les niveaux, souhaite la titulaire du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), Marie Lucie Joseph.

« Tout le monde doit être présent sur son lieu de travail à l’heure indiquée, les professeurs doivent couvrir tout ce qui est adopté dans le programme, les directeurs doivent superviser les professeurs, le bureau central doit aussi faire son travail ».

Le Menfp dit compter sur la collaboration et l’engagement des syndicats d’enseignants, des associations des directeurs d’école et de parents d’élèves, différents groupes de partenaires de l’éducation, entre autres, pour continuer ensemble à façonner une culture de l’éducation au bénéfice de tous les enfants d’Haïti.

Pour sa part, le premier ministre de facto, Ariel Henry, rend « un hommage appuyé et combien mérité » aux parents d’élèves des sept départements géographiques concernés par la rentrée des classes, ce mardi 21 septembre.

Les parents d’élèves ont consenti l’effort nécessaire, dans cet environnement difficile, pour répondre à ce rendez-vous éducatif, applaudit-il.

Dans un tweet, il a évoqué le souvenir attaché à l’école nationale Argentine Bellegarde où le sang a coulé le 29 novembre 1987, date rappelant les événements politiques sanglants ayant conduit à l’avortement des élections générales en Haïti.

« Je rends un vibrant hommage à ceux qui y ont perdu leur vie, bulletins de vote en main », écrit-il.

Les enfants ont repris le chemin de l’école dans les sept départements géographiques d’Haïti, qui n’ont pas été directement affectés par le séisme du 14 août 2021.

Initialement prévue pour le lundi 6 septembre, la rentrée des classes a dû être reportée en raison de difficultés diverses, particulièrement le tremblement de terre, qui a ravagé les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest).

Les écolières et écoliers attendront le lundi 4 octobre, pour reprendre les activités scolaires dans ces 3 départements, où des centaines d’écoles ont été, soit détruites, soit endommagées par le séisme. [mff emb 21/09/2021 15 :40]