<

Etats-Unis/Migration : Des organisations nationales et internationales dénoncent les expulsions massives des migrants haïtiens

P-au-P, 21 sept. 2021 [AlterPresse] --- L’organisation ‘’Refugees International’’ juge « légalement et moralement indéfendable » l’expulsion des migrantes et migrants haïtiens vers leur pays, en pleine crise politique et humanitaire, dans une déclaration dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Lorsque les autorités américaines expulsent et renvoient des personnes en quête de protection sans évaluer leur demande d’asile, elles agissent illégalement et créent de graves risques pour la sécurité des demandeurs d’asile. Et les risques en ce qui concerne Haïti sont particulièrement impérieux », dénonce-t-elle.

Dans un tweet, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a mis en garde contre la migration irrégulière qui présente, selon lui, de graves risques pour les migrants et leurs familles.

Il informe avoir parlé avec le premier ministre de facto, Ariel Henry sur le rapatriement en toute sécurité des migrants haïtiens à la frontière sud des Etats-Unis et sur les défis de la migration irrégulière.

Dans une note, le Collectif Défenseurs Plus alerte sur la situation humanitaire des migrantes et migrants haïtiens à la frontière américano-mexicaine.

560 migrants haïtiens ont été refoulés depuis le 19 septembre, à Port-au-Prince, parmi des milliers qui campent à Del Rio, au Texas (Etats-Unis).

L’organisme de défense des droits humains demande aux autorités compétentes haïtiennes d’entrer en toute urgence en communication avec les autorités américaines afin d’arrêter ces expulsions.

Les déportations massives de migrants haïtiens en provenance des États-Unis se poursuivront, ce mardi 21 septembre, à Port-au-Prince où trois vols sont attendus.

La manière dont ces personnes ont été traitées sur la frontière américano-mexicaine ont suscité de vives indignations en Haïti et à l’échelle internationale.

Les images d’Haïtiens pourchassés par des gardes frontaliers américains à dos de cheval, diffusées par les médias aux États-Unis et reprises dans le monde entier ont soulevé la réprobation.

Plusieurs organisations ont appelé à un moratoire sur les expulsions qui s’effectuent, dans un contexte de crise multidimensionnelle en Haiti qui ne cesse de s’aggraver.

Dans le cadre du processus de déportations des Haïtiens, les enfants non accompagnés et certaines familles seront autorisés à rester aux États-Unis, pour les audiences d’asile, ont déclaré des responsables de la sécurité intérieure des États-Unis, selon ce qu’a rapporté la chaîne américaine NBC News, sur son site.

Des milliers d’autres seront expulsés, par contre, vers Haïti , y compris des familles qui ne demandent pas l’asile, ont ajouté les autorités américaines. [emb apr 21/09/2021 13 :10]

Photo : capture d’écran vidéo