Dépêches

Haïti-Crise : Le Core Group encourage les protagonistes à trouver un accord consensuel


jeudi 16 septembre 2021

P-au-P, 16 sept. 2021 [AlterPresse] --- Le Core Group [1] souhaite un accord consensuel, permettant de mettre en place un gouvernement inclusif et d’accélérer le retour à un fonctionnement normal des institutions démocratiques par la tenue d’élections, dans un communiqué transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Le Core Group encourage les efforts, entrepris, en ce sens, par le premier ministre de facto Ariel Henry, les acteurs politiques, et la société civile haïtienne.

Ariel Henry informe avoir rencontré, le mercredi 15 septembre 2021, les membres du Core Group autour de la situation générale du pays, du relèvement et de la reconstruction de la péninsule Sud, ravagée dans le séisme du samedi 14 août 2021, ayant fait plus de 2,000 morts et de nombreux dégâts matériels.

Le Core Group appelle l’ensemble des forces vives du pays « à s’engager sur la voie d’un dialogue constructif, fondé sur les principes de la démocratie, afin de préserver la cohésion nationale et de permettre au pays de reprendre son chemin vers la stabilité politique ».

Plusieurs protagonistes, impliqués dans la crise, poursuivent les pourparlers pour une transition politique.

Certains voudraient un exécutif bicéphale (avec un président et un premier ministre), comme la Commission citoyenne pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise. D’autres, tels que le pouvoir de facto en place, optent pour un exécutif monocéphale (avec seulement un premier ministre) pour gérer cette transition.

Le Core Group demande à nouveau « à ce que toute la lumière soit faite sur l’assassinat de Jovenel Moïse ».

Les auteurs de ce crime doivent être recherchés et traduits en justice, dans le respect des principes de l’état de droit, exige le Core Group.

Accompagné de son avocat, l’ancien responsable de l’Unité de sécurité générale du Palais national (Usgpn), Dimitri Hérard, a été auditionné, le mercredi 15 septembre 2021, par le juge d’instruction Garry Orélien, dans le cadre du dossier d’enquête sur l’assassinat, le mercredi 7 juillet 2021, de l’ex-président de facto Jovenel Moïse.

Orélien a invité Martine Joseph Moïse, la veuve de Jovenel Moïse, à comparaître, le lundi 20 septembre 2021, à son cabinet d’instruction, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de son mari.

Martine Joseph Moïse, qui était présente au moment de l’assassinat de Jovenel Moïse, a récemment annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle en Haiti. [emb rc apr 16/09/2021 10:15]

[1Le Core Group est composé des Ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de la France, de l’Union européenne (Ue), ainsi que du représentant spécial de l’Organisation des états américains (Oea) et de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies.