Dépêches

Haïti-Crise : Des organisations signataires du Protocole d’entente nationale du 9 juillet 2021 plaident en faveur d’un « consensus suffisant »


mercredi 15 septembre 2021

P-au-P, 14 sept. 2021 [AlterPresse] --- Des organisations, signataires d’un Protocole d’entente nationale (Pen) [1], signé le 9 juillet 2021, deux jours après l’assassinat de l’ancien president de facto Jovenel Moïse, souhaitent un accord politique basé sur un « consensus suffisant » pour pouvoir établir un exécutif bicéphale, appelé à gérer la transition politique.

C’est ce qu’a fait savoir l’ancienne titulaire du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), Marie Denise Claude, secrétaire générale du parti politique Inite, l’un des signataires du Pen, lors d’une conférence de presse, ce mardi 14 septembre 2021, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

L’accord ne fera jamais l’unanimité, reconnaissent des organisations signataires du Protocole d’entente nationale dont Inite et Ayiti an aksyon (Aaa), entre autres.

Elles appellent à la mise en place d’un président, chef de l’exécutif ainsi que d’un premier ministre, pour sortir de cette crise.

Des rencontres se poursuivent avec d’autres groupes pour trouver un accord inclusif, afin de résoudre notamment la question de l’insécurité dans le pays, poursuit Marie Denise Claude.

D’autres actrices et acteurs entament aussi des démarches visant à trouver un accord de sortie de crise, notamment au niveau de la société civile à travers la Commission de recherche de solution haïtienne à la crise.

La Commission de recherche de solution haïtienne à la crise affirme avoir récolté près d’une quarantaine de signatures de partis politiques et de plus de 300 organisations de la société civile concernant sa proposition d’accord politique en date du 30 août 2021.

Dans sa démarche de trouver un consensus, la Commission dit rester ouverte au dialogue avec les autres actrices et acteurs.

Pour sa part, le premier ministre de facto Ariel Henry déclare, sur son compte twitter, que plus de 169 organisations politiques, populaires et de la société civile auraient signé « l’accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire », initié par Ariel Henry. [mj emb apr 14/09/2021 16:30]

[1Ndlr : « En conformité à la résolution du 9 juillet 2021 du sénat de la république, des partis, regroupements et organisations politiques de tendance diverse ont signé un accord inclusif, au regard de l’esprit de l’article 149 de la Constitution, pour entériner le choix du président du sénat (Joseph Lambert) comme président provisoire et celui du Dr Ariel Henry comme Premier ministre », selon ledit Protocole d’entente nationale, conclu le 9 juillet 2021.

Les partis et organisations politiques, signataires du Protocole d’entente nationale, sont Inite, la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod,) Ayiti an Aksyon (Aaa), VIV AYITI, LÒD DEMOKRATIK, Fusion des sociaux-democrates (Fusion), le Parti haïtien tèt kale (Phtk), Force louverturienne réformiste, Forces nationales pour la démocratie (Fnd), Émergence démocratique, le Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (Rdnp), En avant, Verite, Veye yo, entre autres.