A travers Haiti

Haïti-Agriculture : Tèt kole ti peyizan déplore la mort d’une vingtaine de ses membres et plus de 680 blessés, dans le séisme du 14 août 2021, selon un bilan provisoire


vendredi 27 août 2021

Sud (Haïti), 27 août 2021 [AlterPresse] --- Une vingtaine de paysans, membres de Tèt Kole Ti peyizan, ont trouvé la mort, dans le tremblement de terre du samedi 14 août 2021, indique à AlterPresse/AlterRadio, le coordonnateur de l’organisation, Origène Louis.

689 personnes, également membres de l’organisation paysanne, ont ete blessées, tandis que 3,982 maisons de membres ont été détruites,dans ke séisme, selon un bilan partiel de Tèt Kole Ti peyizan.

Une tournée, effectuée par les responsables de l’organisation, dans les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest d’Haïti) leur a permis de constater la destruction des maisons paysannes de ses membres, notamment dans les sections communales de Baradères (Nippes),y compris Fond Tortue.

Construites sur des terrains inappropriés, certaines maisons ont été entièrement arrachées de leurs emplacements, avec des personnes à l’intérieur, raconte Origène Louis.

Plusieurs personnes sont mortes, alors que d’autres ont été gravement blessées sans avoir eu accès à des soins de santé. Dans certaines sections communales, il n’existe aucun dispensaire au service de la communauté, relate Tèt kole ti peyizan.

A Beaumont, Corail et Roseaux (Grande Anse), beaucoup d’animaux sont aussi portés disparus, en majorité, des bœufs, des cabris ou chèvres, et des moutons.

Avec la pluie, la situation a empiré. De nombreuses paysannes et de nombreux paysans ont été contraints de construire des tonnelles recouvertes de bâches ou de tôles pour s’abriter.

Dans une zone dénommée Lamiel, une quinzaine de personnes, qui étaient en train de travailler, ont été ensevelis sous les décombres, lors du tremblement de terre, sauf, une femme qui cuisinait, rapporte Tèt kole ti peyizan.

Le tremblement de terre du samedi 14 août 2021 a provoqué des éboulements, qui ont enseveli beaucoup de personnes vivantes. Beaucoup de paysans sont morts dans leurs jardins, à Duchity, une section communale de Pestel (Grande Anse).

Tèt Kole Ti peyizan sollicite l’accompagnement d’autres organisations, pour porter secours à ses membres en détresse.

Les aides, que les gens fournissent aux victimes du séisme dans le Sud, ne sont pas encore parvenues aux personnes vivant dans les sections communales.

« Il n’y a pas d’évaluation dans les communautés. Les Conseils d’administration de sections communales (Casec) et les agents exécutifs intérimaires ne s’impliquent pas en faveur des véritables victimes. Il faut faire en sorte que les vraies victimes puissent bénéficier des aides offertes », souhaite Tèt kole ti peyizan.

Le plus grand besoin des victimes est de trouver un endroit pour se loger et pouvoir produire, dans leurs jardins, de quoi se nourrir, insiste l’organisation paysanne, faisant état de carence d’eau propre et de sources remplies de boue.

L’organisation Tèt Kole Ti peyizan annonce la poursuite de ses visites d’évaluation dans les sections communales du grand Sud d’Haïti, pour dresser un bilan définitif relatif à la situation des paysannes et paysans, après le tremblement de terre du samedi 14 août 2021.

Le bilan, encore provisoire, dresse par la Protection civile en Haïti, pour les départements du Sud de la Grande anse et des Nippes, ainsi que du Nord-Ouest (2 personnes tuées), s’élève à 2,207 personnes mortes, 320 personnes disparues et 12,268 blessées, alors que 52,953 maisons ont été détruites et 77,006 autres endommagées. [dj emb rc apr 27/08/2021 11:50]