A travers Haiti

Haïti : Pénurie persistante d’eau à Baradères, depuis le séisme du 14 août 2021


jeudi 26 août 2021

Baradères (Haïti), 26 août 2021 [AlterPresse] --- La population de la commune des Baradères (département des Nippes, une partie du Sud-Ouest d’Haïti) et des sections communales, situées dans le département des Nippes, fait face à une pénurie d’eau, depuis le passage du tremblement de terre du samedi 14 août 2021, alertent des cultivateurs interrogés par l’agence en ligne AlterPresse.

Le séisme a provoqué l’insalubrité de la rivière, qui est devenue inutilisable. De plus, les habitantes et habitants n’ont reçu aucune aide humanitaire, indiquent-ils.

« L’eau est tellement sale qu’on ne peut pas se baigner dedans. Certaines sources se sont taries, provoquant une carence d’eau », témoigne l’enseignant et cultivateur Anthony Saint-Hilaire de la commune de Baradères.

Les réservoirs d’eau disponible contiennent également de l’eau sale.

« C’est notre urgence pour le moment. Car, rester sans boire de l’eau est pénible », affirme-t-il.

Baradères n’a encore reçu aucune aide humanitaire, depuis le tremblement de terre du samedi 14 août 2021, déplore, pour sa part, le cultivateur Clainor Blanc, dirigeant de la branche locale de l’organisation Tèt kole ti peyizan ayisyen à Baradères.

Des hélicoptères ont été aperçus, survolant la zone pour aller vers d’autres endroits, dont vers le département de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest d’Haïti), rapporte-t-il.

Certaines personnes n’ont reçu que des accompagnements privés de leurs familles. À Baradères, les gens dorment dans les rues, mangent ce qu’ils avaient en réserve.

Au niveau du commerce, les prix de produits alimentaires, comme l’huile de cuisine, le riz, le sucre, la farine, commencent à grimper, à cause des routes obstruées, qui empêchent les cultivatrices et cultivateurs de vaquer normalement à leurs activités, regrette Clainor Blanc.

La situation risque d’être plus difficile dans les semaines à venir, avertit l’organisation paysanne Tèt kole ti peyizan ayisyen.

La population de Baradères appelle l’État à distribuer de l’eau potable, de la nourriture, des tentes et des bâches aux victimes du tremblement de terre du samedi 14 août 2021.

Elle demande de l’aide en faveur des familles sinistrées, afin qu’elles puissent réparer convenablement leurs maisons.

Plusieurs personnes ont trouvé la mort à Baradères, notamment dans les mornes, lors des éboulements de terrain.

L’organisation d’un konbit (entraide) a permis de sauver la vie de plusieurs personnes, retrouvées avec des membres cassés, font savoir les habitantes et habitants de la Baradères.

Selon le bilan partiel de la protection civile, 2,207 personnes mortes, 344 personnes disparues, 12,268 blessées ont été dénombrées dans le séisme.

On compte aussi 52,923 maisons détruites et 77,006 maisons endommagées pour les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes (Sud-Ouest d’Haïti). [mj emb rc apr 26/08/2021 16:25]