A travers Haiti

Séisme : Le calvaire interminable, avec la répétition des pluies, des familles sinistrées dans le Sud d’Haïti


jeudi 19 août 2021

Les Cayes (Sud), 19 août 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs familles sinistrées ont encore affronté, durant la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 août 2021, le froid, la pluie et les répliques spontanées, dans la ville des Cayes (Sud), qui a été durement touché dans le tremblement de terre du samedi 14 août 2021, selon les témoignages poignants recueillis par l’agence en ligne AlterPresse.

« Les répliques nous dérangent. Nous courons à chaque réplique. De grosses pluies nous tombent aussi dessus », se lamente une jeune fille sinistrée, qui a pris refuge dans une zone appelée « La Croix », après le passage du séisme.

Comme annoncé par la météo, de fortes averses orageuses se sont encore abattues, la veille, aux environs de minuit, sur le Sud du pays.

Il pleuvait encore, à fines gouttelettes, tôt dans la matinée de ce jeudi 19 août 2021.

Maintenant, il fait un temps un peu ensoleillé, rapporte la victime, dont la maison, qu’elle avait affermée, dans le centre-ville, s’est effondrée en un éclair, lors du tremblement de terre du samedi 14 août 2021.

Cette jeune fille sinistrée a été contrainte d’aller rejoindre sa petite sœur et sa maman, qui habitent dans une maison endommagée à « La Croix », une zone éloignée du bourg des Cayes.

A moto, après avoir traversé le Pont Salomon, non loin de Gelée, il faut environ 10 minutes, pour arriver aux Cayes.

« Nous avons peur de la maison. Il y a des répliques toutes les deux heures environ », exprime-t-elle, racontant comment elle a été forcée de demeurer sous la pluie, avec une trentaine de personnes, pendant plusieurs heures à cause des nouvelles répliques de la forte secousse sismique du samedi 14 août 2021.

Quatre personnes, portant des bébés sous leurs bras, et une personne handicapée ont été aussi mouillées sous la pluie, avant de chercher refuge ailleurs.

Un homme handicapé, contraint de s’abriter par moments dans une maison fissurée, s’est fait transporter rapidement dehors par une jeune fille, avec ces répliques.

Dans la soirée, un pasteur de notre église nous a finalement construit un semblant d’abri provisoire, avec trois feuilles de tôles et quelques morceaux de bois, pour accueillir notamment ma sœur, qui avait subi récemment une césarienne, et ma mère âgée.

Les fortes précipitations de la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 août 2021 ont aggravé l’état de la maison déjà fissurée de cette famille sinistrée dans le tremblement de terre.

Les averses prévues, en fin d’après-midi et en soirée, jusqu’au samedi 21 août 2021, notamment sur le Sud, la Grande-Anse et les Nippes (Sud-Ouest d’Haïti), les trois départements les plus touchés dans le séisme du 14 août 2021, pourraient encore empirer les conditions de vies des familles sinistrées.

Ces précipitations attendues concernent aussi le Nord, le Plateau central et l’Artibonite.

Les intempéries sont occasionnées par le passage d’une onde tropicale dans la mer des Caraïbes.

Les zones éloignées des centres de décision traitées en parents pauvres

« Alors que la distribution de l’aide a déjà démarré dans le centre-ville des Cayes, aucune autorité locale n’est venue nous porter secours à la Croix », déplore la jeune fille sinistrée, interrogée par AlterPresse/AlterRadio.

Les personnes, qui résident dans les zones éloignées des centres de décision aux Cayes, sont abandonnées à leur sort, par les autorités, constate-t-elle, tout en exprimant son ras-le-bol de cette situation.

Par ailleurs, à Charbonnières (sur les côtes Sud), où des inondations ont emporté plusieurs maisons et installations, la communauté n’a pas accès à l’eau potable alerte-t-elle, tout en appelant les autorités à faire parvenir les aides aux familles sinistrées par voie aérienne, dans les zones les plus difficiles d’accès. [emb rc apr 19/08/2021 13:20]

Photo : Corail / Étant Dupain