<

Agriculture : Plusieurs ingénieurs agronomes haïtiens appellent à sensibiliser les paysannes et paysans, pour prévenir la peste porcine africaine en Haïti

P-au-P, 11 août 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs ingénieurs agronomes haïtiens, comm Pierre Charlemagne Charles et Jean Sagaille Marcelin, préconisent de sensibiliser les paysannes et les paysans, pour prévenir la peste porcine africaine en Haïti, lors d’une conférence-débats, ce mercredi 11 août 2021, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Il faudrait envisager la sensibilisation des paysannes et paysans, à travers toutes les sections communales, pour protéger les cochons, préconise l’ingénieur agronome Jean Sagaille Marcelin, coordonnateur du Mouvement d’appui à la paysannerie (Map), lors de son intervention.

« Le cochon a un lien culturel et historique avec le pays. Nous devrions tout faire pour le préserver. La bataille contre la peste porcine n’est pas une bataille de l’État-pouvoir, mais une bataille citoyenne ».

La sensibilisation et la prévention pourront nous permettre de diminuer les risques de la maladie, insiste Jean Sagaille Marcelin.

De son côté, l’ingénieur agronome Pierre Charlemagne Charles plaide en faveur de la mise en quarantaine et du confinement, comme stratégie de contrôle sanitaire pour les cochons.

Il convient de regrouper les porcs dans un seul espace et les empêcher de circuler.

Le danger reste, toutefois, pendant, au niveau des lits des rivières et du fleuve de l’Artibonite, signale l’ingenieur agronome Pierre Charlemagne Charles.

« Impacts économiques et rôle de la recherche dans la prévention contre la peste porcine africaine et la gestion des animaux malades » était le thème de la conférence-débats du mercredi 11 août 2021, organisée par la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université privée Quiskeya, de concert avec l’association Promotion pour le Développement (Promodev).

Au niveau du gouvernement de facto, une commission interministérielle a été constituée avec les Ministères de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr), du commerce et de l’industrie (Mci), de l’intérieur et des collectivités territoriales (Mict), de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), des affaires étrangères et des cultes (Maec), de l’économie et des finances (Mef) et de la culture et de la communication (Mcc), pour coordonner les actions institutionnelles, liées à la gestion du problème de la peste porcine africaine.

Le premier ministre de facto Ariel Henry a annoncé des dispositions, en vue d’éviter la réintroduction de la peste porcine africaine en Haïti, déjà présente en République Dominicaine.

Au début des années 1980, sous prétexte de vouloir stopper, de façon radicale, l’épidémie de fièvre porcine africaine en Haïti, la dictature des Duvalier avait décidé un abattage systématique des porcs créoles (plus d’un million de porcs rustiques furent ainsi exterminés), considérés à l’époque comme « la banque des paysannes et paysans sur le territoire national ». [mj emb rc apr 11/08/2021 15:00]