Perspectives

Crise : Le parti politique Unir prône un sursaut national pour éviter une catastrophe en Haïti

Report à une date ultérieure de la Conférence politique citoyenne, initialement prévue pour le 15 juillet 2021
mercredi 14 juillet 2021

P-au-P., 14 juill. 2021 [AlterPresse] --- Le parti politique Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation (Unir) demande à tous les secteurs de la vie nationale, notamment les forces sociales, économiques et politiques, ainsi que les principaux protagonistes de la présente crise politique à faire un sursaut national, pour éviter une catastrophe et de l’anarchie en Haïti.

« Tous les dirigeants politiques, chefs de partis, leaders religieux, regroupements sociaux (jeunes, femmes, paysans, etc…), la société civile et les principaux protagonistes de cette crise » sont invités à faire front commun, pour trouver une solution consensuelle à cette crise et poser les véritables problèmes sociétaux, pour une solution structurelle et viable sur le long terme, indique le parti politique Unir dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Le parti politique Unir se propose d’organiser, dans les prochains jours, un grand rassemblement national.

Des dangers imminents menacent l’intégrité et la souveraineté du pays, alerte le parti politique Unir, une semaine après l’assassinat, le 7 juillet 2021, du président de facto Jovenel Moïse et face à la polarisation des différents secteurs, qui cherchent à s’accaparer le pouvoir, politique en Haïti.

« Nous unir, nous mettre ensemble, c’est la seule solution, qui peut nous écarter de ce danger qui pèse sur le pays : que les bottes étrangères reviennent pour nous enfoncer beaucoup plus », préconise la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise, en conférence de presse le mardi 13 juillet 2021.

La conférence politique, projetée pour le jeudi 15 juillet 2021, vient d’être renvoyée à une date ultérieure.

« Après plusieurs démarches réalisées auprès de diverses institutions, la dernière réservation confirmée a encore été annulée », indiquent, ce 14 juillet 2021, la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise et le Comité d’appui aux travaux de la Conférence citoyenne.

« La Commission et le Comité d’appui s’activent à trouver, au plus tôt, une alternative pour garantir la réalisation de l’événement ».

L’objectif principal de la Conférence politique du jeudi 15 juillet 2021 consistait à trouver une solution consensuelle minimale entre les organisations de la société civile et les protagonistes politiques sur la crise actuelle, à la recherche de moyens pertinents de mettre fin à la détresse aggravée en Haïti ainsi qu’à la mise hors jeu de la population dans les affaires nationales.

Cette semaine encore, le gouvernement des États-Unis d’Amérique continue d’exprimer son absence de scrupule, pour vouloir imposer la tenue d’élections, en 2021, en Haïti, dans un contexte de criminalité et de terreur, sans cesse perpétrées, en toute impunité, par les gangs armés sur le territoire national.

Le dimanche 11 juillet 2021, une délégation du gouvernement des États-Unis en visite en Haïti, composée de représentants du département de la Justice, du département de la Sécurité intérieure, du département d’État et du Conseil de sécurité nationale, déclarait « encourager un dialogue ouvert et constructif, en vue de parvenir à un accord politique permettant au pays d’organiser des élections libres et équitables ».

« Aucune proposition ne va nous être imposée sur qui va diriger la transition et combien de temps elle va durer… Les élections seront organisées dans le pays, lorsque la population aura défini ses conditions pour participer aux élections.

L’urgence de la communauté internationale n’est pas l’urgence d’Haïti », avertissent les membres de la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise.

Les participantes et participantes à la Conférence politique citoyenne, dont la date de réalisation sera annoncée ultérieurement, ambitionnent, non seulement de se pencher sur la crise actuelle, mais aussi d’analyser la criminalité et la multiplication des actes de banditisme, de déterminer les voies et moyens de rendre justice aux nombreuses victimes des divers massacres et assassinats. [mj rc apr 14/07/2021 12:49]