Dépêches

Haïti-Politique/Crise : Pour la première fois, les États-Unis encouragent les acteurs haïtiens à trouver un accord politique


mardi 13 juillet 2021

P-au-P., 13 juill. 2021 [AlterPresse] --- Pour la première fois, le gouvernement américain encourage les acteurs politiques haïtiens à trouver un accord politique pour une sortie de la crise politique, qui dure depuis des années, et qui s’est encore aiguisée depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse, dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, observe AlterPresse.

Une délégation du gouvernement américain composée de représentants du département de la Justice, du département de la Sécurité intérieure, du département d’État et du Conseil de sécurité nationale, présente en Haïti le 11 juillet 2021, encourage les acteurs haïtiens à trouver un accord politique, afin d’organiser des élections libres et équitables dans le pays.

« La délégation a rencontré le Premier ministre par intérim, Claude Joseph, le premier ministre désigné, Ariel Henry, lors d’une réunion conjointe, ainsi que le président du sénat, Joseph Lambert, afin d’encourager un dialogue ouvert et constructif en vue de parvenir à un accord politique permettant au pays d’organiser des élections libres et équitables », selon la déclaration de la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Emily Horne, dont a pris connaissance AlterPresse.

La sécurité des infrastructures essentielles avec des responsables du gouvernement haïtien a été examinée ainsi qu’une rencontre a eu lieu avec la police nationale haïtienne, qui dirige l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, poursuit la porte-parole.

La délégation interagence affirme soutenir le gouvernement haïtien dans sa quête de justice autour de cet assassinat et réitère le soutien des États-Unis au peuple haïtien en cette période difficile.

« J’ai rencontré la délégation américaine et ensemble nous avons apprécié la résolution du sénat qui a fait choix de moi comme président provisoire de la république », a déclaré le président du sénat, Joseph Lambert, sur son compte twitter, annonçant que des nouvelles étapes se poursuivront.

Le vendredi 9 juillet 2021, huit sénateurs sur les dix encore en fonction ont adopté une résolution désignant le président du sénat, Joseph Lambert, comme président provisoire de la république, jusqu’à l’entrée en fonction du parlement, le deuxième lundi de janvier 2022, d’un nouveau président élu, le 7 février 2022.

Cette résolution prévoit que le premier ministre nommé, Ariel Henry, qui n’avait pas encore été installé, devrait être choisi comme chef du gouvernement pour assurer cette transition politique.

Dans ce même ordre d’idées, plusieurs organisations politiques de tendances diverses et de la société civile ont signé, le vendredi 9 juillet 2021, un protocole d’entente pour désigner le président du sénat, Joseph Lambert, comme président provisoire et le Dr Ariel Henry comme premier ministre.

De nombreux autres secteurs de la société civile, en accord avec plusieurs acteurs politiques, optent pour une conférence politique, qui déterminera la formule à appliquer pour sortir de cette crise. [mj gp apr 13/07/2021 05:30]

Source photo : Pnh