Conjoncture : La prise de contrôle de la direction politique d’Haïti par Claude Joseph est un coup d’État, assimile le Collectif du 4 décembre 2013

Soumis à AlterPresse le 8 juillet 2021

Étapes vers une gouvernance efficiente

LE COLLECTIF DU 4 DÉCEMBRE 2013 attire l’attention de la communauté, à la fois haïtienne et internationale, que la vacance présidentielle, provoquée par suite de l’assassinat crapuleux le 07 juillet dernier du président de la république, crée un imbroglio, qu’il convient d’aborder avec sagesse, patriotisme et sérénité.

D’entrée de jeu, nous assimilons la prise de contrôle de la gouvernance du pays par l’ancien premier ministre a.i. Claude JOSEPH à un COUP D’ÉTAT et certaines de ses décisions risquent d’aggraver encore plus la situation socio-politique du pays.

Il est temps d’y remédier, d’autant plus qu’il est un 1er ministre démissionnaire, que l’ancien président a remplacé officiellement par M. Ariel Henry.

Aussi, le Collectif du 4 décembre 2013 souhaite-t-il des autorités politiques la convocation, au plus vite, des forces vives de la nation (partis politiques, société civile et la cellule restante du Sénat) :

1. Autour d’un consensus sur la personne qui assurera la présidence jusqu’à la passation du pouvoir à l’élu qui sortira des prochaines élections ;

2. Le mandat de la Nouvelle Gouvernance, comprenant notamment l’institutionnalisation du pays ; le Dialogue inter-haïtien - incluant la diaspora - sur les fondements de la nation ; la question de la Nouvelle Constitution ; le rétablissement d’un climat de confiance et de sécurité ; la réalisation des élections générales...

3. L’élaboration des critères de sélection des personnalités, devant assurer la gouvernance fondatrice de la nation ;

4. La désignation des institutions, devant constituer un Conseil de Surveillance de cette gouvernance ;

5. Finalement, la présentation à la nation du nouveau cabinet ministériel.

Cette approche participative et inclusive aidera à redresser la barque nationale et nous évitera à continuer à nous enfoncer, chaque jour encore plus, dans les crises délétères pour la nation toute entière.

NON à LA VIOLENCE BARBARE ! NON aux COUPS D’ÉTAT DÉGUISÉS ! VIVE LE RÉTABLISSEMENT DE LA CONFIANCE ! VIVE L’ENTENTE NATIONALE ! VIVE HAÏTI !

Que Dieu nous assiste.

Jean-Robert Argant

Coordonnateur Général

8 juillet 2021