Español English French Kwéyol

Criminalité : Plusieurs organisations dénoncent la tentative de la Police nationale d’Haïti d’impliquer le Spnh-17, dans la tuerie du 29 juin 2021 à Delmas et Christ Roi

P-au-P, 1er juill. 2021 [AlterPresse] --- Le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè yo [1] dénonce les manœuvres du directeur général ad intérim de l’institution policière, Léon Charles, pour tenter d’impliquer le Syndicat de la Police nationale d’Haïti (Spnh-17), dans la tuerie ayant fait plus de 15 morts, dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 juin 2021, à Delmas 32 et Christ Roi, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

La Pnh fait de la politique avec ce dossier d’assassinat, au lieu de permettre la réalisation d’une enquête sérieuse autour de ces crimes.

Léon Charles accuse les alliés du porte-parole du Spnh-17, le policier Guerby Geffrard, d’être à l’origine de cette tuerie, en supposées représailles à l’assassinat de ce dernier à Delmas 32, mardi après-midi 29 juin 2021.

La Pnh a déjà tenté, à plusieurs reprises, de faire endosser les responsabilités des violences aux autres, pour camoufler son impuissance face aux actes de criminalité en Haïti.

Le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè yo appelle à un soulèvement général pour freiner le robinet de sang, qui coule sur le territoire national.

Le régime de Jovenel Moïse emploie toutes les méthodes répressives et criminelles, afin d’établir une nouvelle forme de dictature dans le pays, dénonce-t-il, tout en exprimant ses sympathies aux familles et proche des victimes.

Plusieurs associations de journalistes ont appelé les autorités judiciaires et policières à diligenter une enquête, afin de faire la lumière autour du double assassinat par balles du journaliste Diego Charlees de Radio Télé Vision 2000 et de la militante féministe Marie Antoinette Duclaire, mercredi 30 juin 2021, vers 0:30 am (4:30 gmt), à la rue Acacia, dans la zone de Christ Roi (Port-au-Prince).

Des bandits armés, circulant à bord de motocyclettes, ont assassiné de 3 balles, le journaliste Diego Charles de Radio Télé Vision 2000, devant sa résidence, à la rue Acacia, non loin de Christ Roi.

Diego Charles venait d’être reconduit chez lui par la militante féministe Marie Antoinette (Netty) Duclaire, qui, elle aussi, a été tuée de 4 balles, au volant de sa voiture, toujours à Christ Roi. [mff emb rc 1er/07/2021 16:15]


[1Le Konbit òganizasyon politik, sendika ak popilè yo, structure d’organisations politiques, syndicales et populaires, regroupe le Mouvement démocratique populaire (Modep), l’Union nationale des normaliennes et normaliens haïtiens (Unnoh), le Mouvement de liberté, d’égalité des Haïtiennes et Haïtiens pour la fraternité (Moleghaf), Fòs kanapevè reveye, le Mouvman esklav revòlte, la Coordination nationale des ouvrières et ouvriers haïtiens (Cnoha), l’Association nationale des normaliennes et normaliens indépendants d’Haïti (Annih), entre autres.