Développement durable

Haïti-Santé : Plaidoyer du Dr. Dieudonné Jean-Baptiste, en faveur de la distribution massive d’Ivermectine et de vitamine D, pour combattre le Covid-19


mardi 15 juin 2021

P-au-P, 15 juin 2021 [AlterPresse] --- Le Dr. Dieudonné Jean-Baptiste, praticien en médecine fonctionnelle, plaide en faveur d’une distribution massive de vitamine D et du médicament Ivermectine [1] pour combattre l’épidémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus ) en Haïti.

« Si nous arrivons à distribuer massivement la vitamine D et de l’Ivermectine, nous pourrions arriver à casser la propagation du nouveau coronavirus », estime Dr. Dieudonné Jean-Baptiste, qui intervenait à l’émission FwoteLide sur AlterRadio 106.1 F.m.

13 personnes décédées du Covid-19, sur 560 nouveaux cas de contamination, sont enregistrées pendant 3 jours (du dimanche 6 au mercredi 9 juin 2021), selon un décompte effectué à partir des chiffres fournis par le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp).

Ces nouveaux cas portent le total à 16,662 cas et 358 décès depuis l’identification, le jeudi 19 mars 2020, des 2 premiers cas d’infection en Haïti, pour arriver au 10 juin 2021.

« Au Mexique, après une étude effectuée en décembre 2020, le médicament Ivermectine a été distribué à la population. Ce qui a réduit le nombre de cas d’hospitalisations et de décès », rapporte le praticien en médecine fonctionnelle.

Dr. Dieudonné Jean-Baptiste encourage les autorités haïtiennes à adopter cette pratique, vu le manque d’accès de la population aux hôpitaux en Haïti et l’incapacité de beaucoup d’hôpitaux à faire face au nouveau coronavirus.

Utilisé pour traiter des parasitoses comme la gale, le médicament Ivermectine est vieux d’une quarantaine d’années, fait valoir Dr. Jean-Baptiste, tout en reconnaissant la controverse entourant l’usage de ce médicament.

L’Organisation mondiale de la santé (Oms) déconseille d’utiliser l’Ivermectine pour traiter le Covid-19 en dehors des essais cliniques.

L’Oms recommande de n’administrer ce médicament que dans le cadre d’essais cliniques.

« On dirait qu’il y a un agenda pour laisser mourir les gens, c’est bizarre ! », lâche Dr. Dieudonné Jean-Baptiste.

Parallèlement, il conseille de réduire la consommation excessive d’aliments inflammatoires (blé, lait, fritures, de l’huile saturée, des graisses végétales raffinées, etc.) et du tabac.

Il faut laisser tomber des habitudes, qui peuvent être destructrices, comme le manque de sommeil et d’activités physiques.

Le gargarisme d’eau salée tiède (le chlore, que libère le sel, détruit la paroi du virus), la vaporisation nasale et pharyngée d’eau oxygénée diluée, entre autres, seraient efficaces pour prévenir le Covid-19, selon Dr. Dieudonné Jean-Baptiste.

En vue de faire face à une recrudescence, depuis mai 2021, de l’épidémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), le gouvernement de facto a annoncé, le lundi 14 juin 2021, le renouvellement de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au mardi 29 juin 2021, sur l’ensemble du territoire national, indique une note du Ministère de la culture et de la communication (Mcc).

Le Mcc rappelle l’interdiction catégorique d’organiser, jusqu’à nouvel ordre, en violation des règles générales sanitaires de protection de la population, tous les évènements culturels, artistiques ou de loisirs. [mj emb rc apr 15/06/2021 15:40]