Perspectives

Haïti-Politique : La solution à la crise doit passer par la démission de Jovenel Moïse, insiste la Dirpod devant la délégation de l’Oea

Le département d’Etat américain et House Haiti Caucus s’opposent au référendum
jeudi 10 juin 2021

P-au-P, 09 juin 2021 [AlterPresse] --- La solution à la crise politique actuelle doit passer obligatoirement par la démission du président de facto Jovenel Moïse, dont le mandat a expiré le dimanche 7 février 2021, réaffirme la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod), lors d’une rencontre avec une délégation de l’Organisation des États américains (Oea), en mission en Haïti depuis le mardi 8 juin 2021.

Après le départ de Jovenel Moïse, il faudrait désigner un premier ministre consensuel, monter un nouveau Conseil électoral provisoire (Cep), réaliser les procès relatifs à la dilapidation des fonds Petrocaribe, aux massacres dans les quartiers populaires et traiter de la question sécuritaire dans le pays, énumère l’ancien sénateur Sorel Hyacinthe, membre de la Dirpod, le mercredi 9 juin 2021, lors d’une conférence de presse à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Une fois ces conditions réunies, le dialogue sur les élections pourrait être engagé, soutient la Dirpod.

Elle a attiré l’attention de la délégation du Conseil permanent de l’Organisation des états américains (Oea) sur l’échéance depuis le 7 février 2021, du mandat du président de facto Jovenel Moïse, dans une note.

« Toute tentative de prétendre le contraire constitue un accroc aux principes démocratiques, ce qui ne cadre pas avec les idéaux défendus par l’Oea », souligne-t-elle.

A son arrivée en Haïti, la mission de l’OEA s’est entretenue avec Jovenel Moïse. Ce dernier a indiqué sur les réseaux sociaux que les discussions ont porté sur la situation sécuritaire et sanitaire du pays. « Mon Administration a réaffirmé son engagement pour un dialogue franc qui doit déboucher sur l’organisation d’élections démocratiques », a-t-il ajouté.

Une médiation crédible en vue d’obtenir le départ ordonné de Jovenel Moise s’avère nécessaire, estime la Dirpod.

Elle continue de plaider en faveur de la mise en place d’une gouvernance de transition qui aura à créer les conditions pour l’organisation d’élections honnêtes et démocratiques dans un délai raisonnable.

« Tout scrutin organisé par ce Cep sera contesté et débouchera forcément sur une prolongation de la crise politique ».

Le département d’Etat américain et House Haiti Caucus s’opposent au référendum

Pour Haïti, « il y a une possibilité et une opportunité pour pouvoir organiser les élections, si les étapes appropriées sont mises en place », a indiqué le secrétaire d’État américain Antony Blinken, lors d’une audition sur le budget 2022 du département d’Etat par devant la commission des Affaires étrangères du Congrès, le 7 juin 2021, pouvait-on lire dans un article paru dans le journal Le Nouvelliste.

Le secrétaire d’État américain a également affirmé que l’administration du président américain Joe Biden « s’oppose » au projet de référendum constitutionnel de Jovenel Moïse.

Dans la soirée du lundi 7 juin 2021, le Conseil électoral provisoire (Cep) a informé du report sine die du référendum constitutionnel en raison du renouvellement de l’état d’urgence sanitaire par l’exécutif le 31 mai 2021.

Dans un communiqué, House Haiti Caucus souligne combien ce référendum, largement considéré comme illégal , ne fera qu’accélérer la marche d’Haïti vers l’autoritarisme.

Les élections ne peuvent être séparées du référendum, et toute discussion qui contourne cette question ne peut pas produire de solutions viables, regrette-t-il.

« Nous sommes alarmés par les informations selon lesquelles la délégation n’envisage pas de discuter du référendum constitutionnel prévu pour le 27 juin et se concentrera uniquement sur les élections prévues plus tard cette année ».

House Haiti Caucus espère que la délégation de l’Oea se concentrera sur des solutions qui accordent la priorité aux droits et au bien-être du peuple haïtien.

Il encourage fortement la délégation de l’Oea à écouter les appels du peuple haïtien et de la société civile et à s’attaquer de manière significative aux problèmes qui alimentent cette crise.

House Haiti Caucus, organe formé récemment au sein du Congrès américain s’inscrit dans la poursuite d’une politique étrangère plus juste qui accorde la priorité aux besoins et aux aspirations du peuple haïtien. [mj emb gp apr 09/06/2021 16:45]

Photo : Rencontre des membres de la délégation de l’OEA avec le président de facto Jovenel Moïse, le 8 juin 2021, au palais présidentiel (Source officielle)