Perspectives

Santé : Vives préoccupations face à une remontée du Covid-19 en Haïti

Etat d’urgence sanitaire décrétée du 22 au 30 mai 2021 ; 15 décès dus au Covid-19 depuis du 21 au 24 mai 2021 en Haïti
lundi 24 mai 2021

P-au-P, 24 mai 2021 [AlterPresse] --- Face à une certaine hausse du nombre de cas confirmés du Covid-19 (le nouveau coronavirus), le gouvernement de facto a décidé de décréter, à partir du samedi 22 mai 2021, l’état d’urgence sanitaire pour 8 jours (jusqu’au dimanche 30 ai 2021) en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

« Je viens de présider, en visioconférence, un Conseil des ministres à l’extraordinaire. Le gouvernement décrète l’état d’urgence sanitaire pour 8 jours. Aujourd’hui, plus que jamais, le respect des gestes barrières est une nécessité imposée à tout le monde », affirme, dans un tweet, le président de facto Jovenel Moïse.

Le port du masque est désormais obligatoire dans tous les lieux publics et dans toutes les assemblées, sous peine de sanctions prévues par la loi, a écrit, sur sa page Facebook, le Ministère de la culture et de la communication (Mcc).

« La prise de température est obligatoire dans toutes les institutions privées et publiques, notamment les institutions financières, lieux de culte, écoles, universités, hôpitaux, centres de santé, bureaux, et dans tous points d’embarquement et de débarquement de passagères et passagers », dispose l’article 5 d’un arrêté présidentiel, publié en date du lundi 24 mai 2021, dans le journal officiel « Le Moniteur ».

Le couvre-feu est repris de 10 heures du soir (2:00 gmt le lendemain) jusqu’à 5 heures du matin (9:00 gmt), poursuit l’arrêté, qui encourage le travail à domicile.

« En déclarant une urgence sanitaire de 8 jours, le président de facto a choisi son référendum (prévu le 27 juin 2021) aux dépens de la vie et de la santé de la population, face à une vague de cas et de décès liés au Covid 19 », a réagi, dans un tweet, homme d’affaires et dirigeant politique, le Dr. Réginald Boulos.

Dans l’opinion publique, des doutes sont émis sur les dispositions annoncées par le gouvernement de facto, qui, depuis mars 2020, fait preuve de beaucoup de tâtonnements dans la gestion du Covid-19.

Des voix s’élèvent pour inviter chacune et chacun à prendre garde aux manœuvres politiques de l’équipe de facto, qui pourrait prendre prétexte du Covid-19 pour continuer d’avancer dans son projet de référendum inconstitutionnel et illégal, annoncé pour le 27 juin 2021, malgré le rejet des forces vives du pays.

La décision du gouvernement de décréter l’état d’urgence fait suite à un avis du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), dans lequel le Mspp exprime de vives préoccupations face à une certaine hausse du nombre de cas confirmés de Covid-19 en Haïti.

Dans un avis en date du 14 mai 2021, le Mspp avait informé de la présence des variants brésilien et anglais de Covid-19 en Haïti.

Une certaine hausse des cas de contamination de Covid-19 est observée depuis début mai 2021, selon les autorités sanitaires.

15 décès, dus au Covid-19, ont été enregistres das des centres hospitaliers, durant les dernières 72 heures (depuis le 21 mai 2021) en Haïti, fait savoir le Mspp.

288 personnes décédées, 2 mille 57 autres hospitalisées et 63 nouveaux cas de Covid-19 confirmés, parmi 13 mille 903 cas d’infection, ont été enregistrés, en Haïti, du jeudi 19 mars 2020 au jeudi 20 mai 2021.

12 mille 507 personnes ont déjà été traitées depuis l’apparition du virus Covid-19, le jeudi 19 mars 2020, sur le territoire national.

Plusieurs cas de décès et contamination chez des personnalités publiques sont signalés, ces derniers jours, en Haïti.

L’architecte Frantz Gérard Verret, ancien président du Conseil électoral provisoire (de 2007 à 2009), est décédé, le dimanche 23 mai 2021, des suites de complications dues au Covid-19.

Âgé de 55 ans, Chesnel Pierre, qui était directeur général de l’Office national d’assurance vieillesse (Ona), depuis mars 2017, est aussi décédé dans la matinée du samedi 22 mai 2021, dans un centre hospitalier de Port-au-Prince, qui accueille des patientes et patients du nouveau coronavirus.

« J’ai appris, avec émoi la triste nouvelle du décès du Dg de l’Ona, Me. Chesnel Pierre. Au nom de mon administration et en mon nom personnel, je présente, en cette pénible circonstance, mes condoléances aux membres de sa famille et à ses proches, ainsi qu’aux employés de l’institution », exprime, sur son compte Twitter, Jovenel Moïse.

L’Ona a également exprimé son immense tristesse, suite au décès de son directeur général, tout en présentant ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Chesnel Pierre a été un dirigeant visionnaire pendant ses quatre années de services à la direction de l’institution, fait-elle valoir dans une note.

« Me. Chesnel Pierre était un grand capitaine, avec un style propre à lui ; mélange de panache, de rigueur intellectuelle, et porteur d’une vision d’entreprise claire et motivante ».

Le directeur général du Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (Bmpad), Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur, a été testé positif au nouveau coronavirus, fait savoir l’institution, dans une circulaire en date du 24 mai 2021, adressée aux employés.

L’état de santé du directeur général du Bmpad est stable, informe l’institution qui demande à tous les employés de se faire dépister et de disposer d’un test négatif pour avoir accès aux bureaux.

Dans une note, le Ministère de la culture et de la communication exhorte la population à respecter scrupuleusement les gestes barrières, à savoir le lavage systématique des mains, le respect de la distanciation physique et le port obligatoire du masque.

« Toute personne, présentant des symptômes, tels que fièvre, toux persistante, courbatures, anosmie (absence d’odeur), agueusie (absence de goût) ou encore des douleurs thoraciques, doit se faire tester (voir liste des sites de prélèvement publiés par le Ministère de la santé publique et de la population) ou de se référer à son médecin ».

Le Mcc souligne l’importance de la presse et de ses programmes de sensibilisation, qui peuvent aider absolument à protéger la population, par rapport aux menaces graves que représente le Covid-19. [emb rc apr 24/05/2021 11:05]