Crise : Une frange de l’opposition en tournée, du 23 au 30 mai 2021, en Haïti, pour mobiliser la population contre le projet de référendum inonstitutionnel et illégal de Jovenel Moïse

P-au-P, 21 mai 2021 [AlterPresse] --- Le Secteur démocratique et populaire projette une tournée, du dimanche 23 au dimanche 30 mai 2021, en Haïti, en vue de mobiliser la population contre le projet de référendum inconstitutionnel et illégal du président de facto Jovenel Moïse, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Un grand rassemblement se tiendra, le samedi 12 juin 2020, dans la commune de l’Arcahaie (nord de la capitale), pour protester contre le référendum inconstitutionnel et illégal, et exiger le respect de l’article 134-2 de la Constitution.

Toutes les organisations politiques et la société civile sont exhortées à s’engager dans la mobilisation, pour faire échec au projet de référendum de Jovenel Moïse, dont le mandat a expiré depuis le 7 février 2021.

« L’objectif sous-jacent de ce monstrueux projet est de tester si nous sommes encore des êtres humains, dignes de ce nom », estime, pour sa part, la présidente du parti politique Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion), Edmonde Supplice Beauzile, encourageant chacune et chacun à rejeter ce référendum inconstitutionnel et illégal.

A l’occasion de la commémoration du 218e anniversaire du drapeau haïtien, le mardi 18 mai 2021, des mobilisations ont eu lieu, en Haïti et aux États-Unis d’Amérique, contre le référendum inconstitutionnel et illégal de Jovenel Moïse, contre les élections avec le régime de facto et contre le soutien de la communauté internationale à la dictature, installée en Haïti.

Par ailleurs, le parlement européen a exhorté le gouvernement haïtien à respecter la Constitution haïtienne amendée de 1987, en particulier son article 284.3, qui stipule que « toute consultation populaire, tendant à modifier la Constitution par voie de référendum, est formellement interdite ».

La résolution du parlement européen a été adoptée, le jeudi 20 mai 2021, par une écrasante majorité : 639 voix pour, 23 contre et 31 abstentions.

La décision de tenir un référendum inconstitutionnel et illégal, pour amender la Constitution de 1987, ajoute encore à la controverse en Haïti, a déclaré la secrétaire d’État américaine, adjointe par intérim au Bureau des affaires de l’hémisphère occidental du département d’État étasunien, Julie Chung, dans un discours, prononcé à l’occasion de la fête du drapeau haïtien.

Julie Chung déplore un processus, mis en place surtout sans le bénéfice d’un examen par les pouvoirs législatif et judiciaire, ou d’un processus consultatif inclusif et crédible, qui intègre pleinement la société civile. [emb rc apr 21/05/2021 13:55]