Español English French Kwéyol

Criminalité : L’Ocnh exige des dispositions pour freiner les actes de banditisme en Haïti

P-au-P, 19 mai 2021 [AlterPresse] --- L’Organisation des citoyennes et citoyens pour une nouvelle Haïti (Ocnh) demande aux autorités haïtiennes de prendre des dispositions nécessaires, pour mettre un frein aux actes de banditisme dans le pays, à l’occasion de la commémoration du 218e anniversaire du drapeau haïtien, le mardi 18 mai 2021.

L’Ocnh critique le comportement laxiste des autorités, face au déferlement de violence dans certains quartiers de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, notamment à Bel Air et Cité Soleil, où plusieurs personnes ont été tuées, lors des affrontements armés, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Des dizaines de personnes ont été tuées à Cité Soleil, lors d’affrontements armés ayant éclaté, depuis le 26 avril 2021, entre gangs rivaux, selon le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh).

Au moins treize (13) personnes ont été assassinées, soit sept (7) d’entre elles, le 31 mars 2021, et six (6) autres, le 1er avril 2021, dans les dernières violences perpétrées par la fédération de gangs dénommée G9 an fanmi ak alye, dans le quartier de Bel Air, qui surplombe (au nord-est) le Champ de Mars, le plus grand parc de places publiques de Port-au-Prince, où se trouve le Palais national.

« Comment accepter que le Palais de Justice, le parlement et d’autres institutions se retrouvent en plein territoire contrôlé par des gangs » ?, s’interroge l’Ocnh, tout en appelant à une meilleure protection des droits humains.

« Depuis trop longtemps, les gangs dictent leurs lois. Trop d’écoles sont fermées ! Trop de gens ont été contraints de fuir leurs foyers pour avoir la vie sauve ! Trop de victimes ! Trop de pertes en vies humaines ! Il faut que cela cesse ! ». [emb rc apr 19/05/2021 15:35]