Dépêches

Criminalité : Les autorités annoncent la libération par la police de deux personnes enlevées en Haïti


mardi 4 mai 2021

P-au-P, 04 mai 2021 [AlterPresse] --- Deux personnes, enlevées à Port-au-Prince, le samedi 1er mai 2021, ont été libérées, dans la soirée du lundi 3 mai 2021, par la police, après deux jours de séquestration, annonce le ministère de la justice.

« La Cellule contre enlèvement (Cce) de la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj) vient de libérer, à l’instant, la docteure Jenny Édouard et son fils, qui ont été enlevés vendredi dernier », a fait savoir lundi soir 3 mai 2021, dans un tweet, le titulaire de facto du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), Rockfeller Vincent, consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Aucune annonce n’a été faite par la police à ce sujet.

Les diverses institutions, écoles et hôpitaux de l’association humanitaire « Nos Petits Frères et Sœurs » (Npfs) avaient suspendu leurs activités, jusqu’à la libération du médecin et de son fils, kidnappés à leur domicile, indique une note de protestation dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit de l’hôpital St-Damien (sauf pour les cas d’extrême urgence) à Tabarre (municipalité au nord-est de la capitale, Port-au-Prince), du centre Sainte-Germaine pour handicapés à Tabarre, de l’école Fr. Watson Angels of light (Ftwal) à Tabarre, de l’école Sainte-Hélène à Kenskoff (municipalité à l’est de la capitale), précise la note de l’association Npfs, en date du dimanche 2 mai 2021.

Il y a quelques mois, l’association Npfs avait été contrainte de prendre les mêmes dispositions, pour exiger la libération d’une membre de son personnel, kidnappée par des bandits armés.

« Particulièrement active en Haïti, l’association « Nos Petits Frères et Sœurs » (Npfs) soutient des programmes d’aide à l’enfance, d’accès aux soins et d’accès à l’éducation pour les enfants en situation de grande précarité », lit-on sur le site de l’institution.

Le samedi 1er mai 2021, les bandits armés ont libéré la professeure à la Faculté de médecine et de pharmacie (Fmp), Marie Josette Malvoisin, kidnappée le samedi 24 avril 2021, informe l’Association des pharmaciennes et pharmaciens d’Haïti (Aph) dont elle est membre. [apr 04/05/2021 05:40]