Dépêches

Criminalité : Des membres de la communauté universitaire continuent à être la cible des actes de kidnapping, dénonce le rectorat de l’Université d’État d’Haïti

L’Université d’État d’Haïti (Ueh) exige la libération de la professeure Marie Josette Malvoisin enlevée depuis le samedi 24 avril 2021
mardi 27 avril 2021

P-au-P, 27 avril 2021 [AlterPresse] --- Les membres de la communauté universitaire continuent à être la cible de la situation de criminalité, dont le kidnapping, qui tend à gagner de plus en plus d’ampleur dans le pays, déplore le rectorat de l’Université d’État d’Haïti (Rueh), à travers une note de presse, datée du lundi 26 avril 2021, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Le Rueh demande aux autorités compétentes de l’État de faire la lumière « immédiatement » sur le kidnapping de la professeure Marie Josette Malvoisin de la Faculté de médecine et de pharmacie (Fmp), enlevée le samedi 23 avril 2021, sur la route, après avoir dispensé son cours à la faculté.

Il réclame la libération immédiate et sans condition de la professeure, tout en appelant à punir les coupables conformément à la loi.

Les étudiants Junior Albert Augusma de la Faculté de linguistique appliquée (Fla) et Hans David Télémaque de la Fmp ont été kidnappés respectivement les 21 et 28 février 202, rappelle le rectorat de l’Université d’État d’Haïti.

Il exhorte les autorités à tout mettre en branle, pour finir avec ce climat de terreur qui prend de l’ampleur, de manière inquiétante, sur le territoire national.

L’Association des pharmaciennes et pharmaciens d’Haïti (Aph) a aussi exigé la libération, sans conditions, de la professeure Marie Josette Malvoisin, également pharmacienne-membre de l’Aph, dans une prise de position. [mj emb rc apr 27/04/2021 13:50]