Dépêches

Criminalité : Solidaire de l’église catholique romaine, le parti politique Fusion condamne l’inaction des autorités face aux actes de kidnapping en Haïti


jeudi 22 avril 2021

P-au-P, 22 avril 2021 [AlterPresse] --- Le parti politique Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion) ainsi que des syndicats d’enseignantes et d’enseignants continuent d’exprimer leur solidarité au mouvement de protestations de l’église catholique romaine contre le kidnapping, dans des positions séparées dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Le parti politique Fusion des sociaux-démocrates haïtiens (Fusion) condamne les actes de persécutions et de kidnapping, dont ont été victimes les religieuses et religieux de l’église catholique romaine, ces derniers temps.

L’inaction des autorités étatiques à ce niveau ainsi que les déclarations du chef de gang 400 mawozo constituent des insultes à la civilisation humaine, fustige le parti politique Fusion.

« Seule la convergence réelle et vraie entre toutes les forces progressistes du pays est capable de nous garantir la victoire de la modernité politique sur l’archaïsme politique », reste convaincu le parti politique Fusion, appelant à une large participation dans la croisade pour le renouveau d’Haïti.

De leur côté, des syndicats d’enseignantes et d’enseignants appuient les trois journées de protestation observées du mercredi 21 au vendredi 23 avril 2021, par les dirigeants de l’église catholique romaine contre les actes de kidnapping en Haïti.

Par ce mouvement, les responsables catholiques romains en Haïti entendent exiger également la libération d’environ une dizaine de leurs membres, des religieuses et religieux, dont deux de nationalité française, kidnappés depuis le dimanche 11 avril 2021.

La Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod) encourage toute la population à se solidariser avec les victimes de kidnapping, en observant un arrêt de travail, durant les trois journées de protestation de l’église catholique romaine, dans une note datée du 21 avril 2021.

Le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè manifeste, de son côté, sa solidarité avec les victimes des massacres, de kidnapping ainsi qu’avec les policiers du Syndicat de la Police nationale d’Haïti (Spnh-17), victimes de répression du pouvoir actuel, dans une note.

Le secteur privé des affaires, les organisations syndicales et politiques avaient soutenu le mouvement de protestations des catholiques romains, le 15 avril 2021, dans le pays, où plusieurs activités scolaires et commerciales ont été paralysées. [emb rc apr 22/04/2021 11:40]