Perspectives

Football/Abus sexuels : L’ancienne capitaine de la sélection féminine d’Haïti Yvette Félix, interdite, par la Fifa, de toutes activités relatives au football d’avril 2021 à avril 2026

Après la radiation à vie d’Yves Jean-Bart, 4 autres officiels de la Fédération haïtienne de football, dont 2 femmes, sous suspension par la Fifa
mercredi 21 avril 2021

P-au-P, 21 avril 2021 [AlterPresse] --- La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la Fédération international des associations de football (Fifa) a prononcé, à l’encontre d’Yvette Félix, une interdiction, pendant cinq ans (du 21 avril 2021 au 21 avril 2026), de toutes activités (administrative, sportive et autre) relatives au football, aux niveaux national et international.

Yvettte Félix devra, en outre, s’acquitter d’une amende s’élevant à CHF 10,000.00 francs suisses, soit 9,062.28 euros (Ndlr : US $ 1.00 = 84.00 gourdes ; 1 euro = 101.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.50 gourde aujourd’hui), selon un communiqué de la Fifa, en date du 21 avril 2021, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« La décision a été notifiée à Mme Félix aujourd’hui, date à laquelle l’interdiction est entrée en vigueur, et a été publiée sur legal.fifa.com », souligne le communiqué.

D’après la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante, Yvette Félix a enfreint l’art. 23 (Protection de l’intégrité physique et morale) du Code d’éthique de la Fifa.

Entraîneure adjointe et responsable des équipements à la Fédération haïtienne de football (Fhf), la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la Fifa déclare Yvette Félix « coupable d’avoir manqué à son devoir de protection de l’intégrité physique et mentale de plusieurs joueuses, placées sous sa responsabilité et son autorité », au centre technique national de Croix-des-Bouquets (municipalité au nord-est de la capitale, Port-au-Prince), en violation du Code d’éthique de la Fifa.

La procédure éthique susmentionnée entre dans le cadre d’une plus vaste enquête, concernant l’ancien président de la Fhf, Yves Jean-Bart, et d’autres officiels de la Fhf, qui ont été identifiés comme ayant possiblement été impliqués (en tant qu’auteurs principaux, complices ou instigateurs) dans des actes d’abus sexuels systématiques envers des joueuses de football – parfois mineures – entre 2014 et 2020.

Les procédures concernant les autres officiels sont encore en cours.

Fin août 2020, ont été suspendus Wilner Étienne, directeur technique national de la Fhf, et Nella Joseph, superviseuse auprès des jeunes filles au centre Fifa goal de la Croix-des-Bouquets.
Mi-octobre 2020, la Fifa avait « élargi le périmètre de l’instruction » à Yvette Félix, ex-capitaine de la sélection féminine haïtienne de football et entraîneure adjointe à Croix-des-Bouquets.

Le mercredi 18 novembre 2020, Yves Jean-Bart a été « interdit à vie de toutes activités liées au football, aux niveaux national et international », et condamné à payer une « amende d’un montant de CHF 1,000,000.00 (Francs suisses) »,.

Suspendu depuis mai 2020, Yves Jean-Bart a été reconnu « coupable d’abus de pouvoir et d’agression sexuelle sur plusieurs joueuses, dont des mineures », par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la Fédération internationale des associations de football (Fifa).

Après la radiation à vie, le 18 novembre 2020, d’Yves Jean-Bart, le Bureau du Conseil de la Fédération internationale des associations de football (Fifa) a décidé de nommer, le vendredi 11 décembre 2020, un comité de normalisation, jusqu’au 30 novembre 2022, pour la Fédération haïtienne de football (Fhf).

Le mercredi 10 février 2021, le président de la Commission nationale des arbitres (Cona) et également vice-président de la Fédération haïtienne de football, Rosnick Grant, a été suspendu, à titre provisoire, pour une durée de 90 jours, jusqu’au 10 mai 2021. [mff rc apr 21/04/2021 15:05]