Dépêches

Criminalité : Soutien d’organisations de l’opposition au mouvement de protestations de l’église catholique romaine contre le kidnapping en Haïti


mercredi 21 avril 2021

P-au-P, 21 avril 2021 [AlterPresse] --- La Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod) et le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè apportent leur solidarité au mouvement de protestations de l’église catholique romaine contre le kidnapping en Haïti, dans des prises de position dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Après la suspension de ses activités, le jeudi 15 avril 2021, l’église catholique romaine en Haïti décide de garder à nouveau fermées, du mercredi 21 au vendredi 23 avril 2021, les portes de toutes ses institutions, sauf les centres hospitaliers, pour exiger la libération d’une dizaine de ses membres, religieuses et religieux, don 2 de nationalité française, kidnappés depuis le dimanche 11 avril 2021.

La Direction politique de l’opposition démocratique encourage toute la population à se solidariser avec les victimes de kidnapping, en observant un arrêt de travail, durant les trois journées de protestation de l’église catholique romaine, dans une note datée du 21 avril 2021.

La Dirpod dénonce une banalisation de la vie, par le régime de facto en place, considéré comme complice dans les actes de criminalité à travers le territoire national.

« Les bandits ont donné un ultimatum, pour exécuter les religieuses et religieux, alors que les « flibustiers », qui détiennent tout l’appareil de l’État, ne se montrent pas inquiets, ni dérangés par les conséquences du kidnapping sur la société, par la réputation (délétère) du pays au niveau international et sur l’économie ».

La Dirpod souhaite que toutes les activités soient à l’arrêt, du 21 au 23 avril 2021, en signe de solidarité aux victimes de kidnapping.

Elle invite les citoyennes et citoyens à klaxonner leurs véhicules et à effectuer un concert de casseroles, pour crier contre la dictature de Jovenel Moïse, contre le kidnapping, contre le référendum et les élections.

Tout en saluant la décision de l’église catholique romaine de fermer ses portes, le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè manifeste, de son côté, sa solidarité avec les victimes des massacres, du kidnapping ainsi qu’avec les policiers du Syndicat de la Police nationale d’Haïti (Spnh-17), victimes de répression du pouvoir actuel, dans une note.

Le regroupement Konbit òganizasyon politik, sendikal ak popilè invite la population à observer une semaine de solidarité, sur toutes les formes, aux victimes de la criminalité.

Ces organisations en profitent aussi pour saluer la résistance du peuple haïtien contre la tentative, du Core Group [1] et des oligarques économiques, d’installer une dictature en Haïti. [mj emb rc apr 21/04/2021 13:20]

[1Le Core Group est composé des ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, d’Espagne, des États-Unis d’Amérique, de France, de l’Union européenne (Ue), du représentant spécial de l’Organisation des états américains (Oea) et de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies.