Dépêches

Haïti : Le clergé catholique craint de nouveaux enlèvements dans les rangs de l’église


lundi 19 avril 2021

P-au-P., 19 avril 2021 [AlterPresse] --- Après l’enlèvement, le dimanche 11 avril 2021, de cinq prêtres et de deux religieuses, ainsi que de trois laïcs, gardés jusqu’à présent en captivité à Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, le clergé catholique romain en Haïti craint de nouveaux enlèvements, apprend AlterPresse.

« Nous nous demandons qui sera le prochain… Est-ce que ce sera moi ou un frère prêtre ? Nous vivons constamment dans la terreur », a déclaré Mgr. Jean Désinord, évêque (catholique romain) du diocèse de Hinche, au nord de Port-au-Prince, interrogé par l’Aide à l’Église en Détresse (Aed) et rapporté par Vatican News.

Les enlèvements ont augmenté ces derniers temps et pour le prélat, il n’y a pas de solution rapide ou facile au problème. « L’Église ne peut qu’appeler les dirigeants politiques à assurer la loi et l’ordre », a-t-il déclaré.

Mgr. Désinord a expliqué que les enlèvements les plus récents sont très probablement le résultat de l’anarchie générale et du banditisme, qui sont très répandus, « simplement un moyen d’obtenir de l’argent, bien que des motivations politiques ne puissent pas être exclues. L’Église en Haïti a une mission prophétique », a souligné l’évêque de Hinche.

« Elle doit dénoncer les conditions terribles dans lesquelles vivent les gens », insiste-il, en dénonçant la porosité entre le crime organisé et le milieu politique.

Les crimes, perpétrés par des gangs, et les enlèvements sont de plus en plus nombreux en Haïti, en proie à une instabilité chronique.

En février 2021, les évêques catholiques romains d’Haïti avaient parlé du danger d’une « explosion sociale », rappelle l’agence du Vatican. [apr 19/04/2021 12:00]