Perspectives

Haïti-Politique/Crise : Claude Joseph dirige son premier Conseil supérieur de la police nationale, sur fond de mobilisations anti-kidnapping


jeudi 15 avril 2021

P-au-P, 15 avril 2021 [AlterPresse] --- Le premier ministre de facto par intérim, Claude Joseph, également titulaire de facto des affaires étrangères, dirige, ce jeudi 15 avril 2021, son premier Conseil supérieur de la Police nationale d’Haïti (Cspn), sur fond de mobilisations contre les actes de criminalité, dont le kidnapping, en Haïti, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

« L’insécurité galopante, particulièrement le kidnapping, principales préoccupations de la population, et les mesures urgentes à prendre pour y faire face rapidement et efficacement, sont à l’ordre du jour », lit-on dans un tweet du bureau de Claude Joseph, investi dans ses fonctions, le mercredi 14 avril 2021, lors d’un Conseil des ministres tenu au Palais national.

Entre-temps, les cloches de plusieurs paroisses catholiques romaines, en différents endroits du territoire national, à Port-au-Prince et dans beaucoup de villes en province, ont retenti, bien avant 12:00 pm (16:00 gmt), ce jeudi 15 avril 2021, à l’appel de la Conférence épiscopale d’Haïti (Ceh), pour des messes spéciales de protestation contre les actes de kidnapping.

Différentes institutions, organisations et entreprises commerciales ont gardé leurs portes fermées, le jeudi 15 avril 2021, pour exprimer leur solidarité avec l’église catholique romaine, qui proteste contre « la dictature du kidnapping en Haïti ».

Les Évêques catholiques romains d’Haïti et la Conférence haïtienne des religieuses et religieux ont recommandé la fermeture des écoles catholiques, presbytérales, congréganistes, universités et de toutes les autres institutions, pour dénoncer l’enlèvement suivi de séquestration, le dimanche 11 avril, d’une dizaine de personnes, dont 7 religieuses et religieux de l’église catholique romaine, par des bandits armés du gang 400 mawozo.

Un mouvement de protestations a été entamé, le 15 avril 2021, dans la municipalité de Carrefour (sud de la capitale, Port-au-Prince), contre l’enlèvement d’un citoyen, par des bandits armés, dans la soirée du mercredi 14 avril 2021, observe AlterPresse.

L’opinion publique a été informée de la libération, contre rançon du Dr. André Valembrun, ainsi que Grand maître franc-maçon Yves Benoît Jean-Marie, qui ont été enlevés le samedi 10 avril 2021, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Lors d’une causerie avec des responsables communautaires, ce jeudi 15 avril 2021, le président de facto Jovenel Moïse, dont le mandat a pris fin depuis le 7 février 2021, a demandé à son premier ministre de facto, Claude Joseph, de rencontrer le secteur privé des affaires, en vue de déterminer ensemble les meilleurs moyens de freiner l’insécurité en Haïti.

Il en a profité pour présenter ses sympathies au secteur privé, suite à l’assassinat par balles, le lundi 12 avril 2021, de l’entrepreneur Patrick Thébaud, par des individus armés.

Dans une note de protestation, le Conseil de l’ordre des avocates et avocats de Port-au-Prince dénonce les attaques armées, les actes d’assassinats et de kidnapping, perpétrés sur la corporation.

Le Conseil de l’ordre des avocates et avocats de Port-au-Prince envisage de déposer une plainte formelle, au parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince, qui devra mettre tout en œuvre, en vue d’identifier, puis déférer les auteurs, co-auteurs et complices de ces actes au cabinet d’instruction, pour les suites de droit. [emb rc apr 15/04/2021 12:35]