Dépêches

Politique : L’Oea demande aux autorités haïtiennes de garantir la sécurité en Haïti


mercredi 14 avril 2021

P-au-P, 14 avril 2021 [AlterPresse] --- L’Organisation des États américains (Oea) appelle les autorités haïtiennes à prendre les mesures nécessaires, pour garantir le droit à la vie et à la dignité à l’ensemble des citoyennes et citoyens en Haïti, dans un communiqué de presse, en date du mardi 13 avril 2021, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’Oea déplore la détérioration de la situation sécuritaire du pays, notamment les multiples cas d’assassinats et de kidnapping, particulièrement dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, où plus d’une dizaine de personnes dont 7 religieuses et religieux de l’église catholique romaine, ont été enlevées, le dimanche 11 avril 2021, par des bandits armés du gang 400 mawozo.

« Les autorités concernées doivent déployer les efforts requis, pour protéger la population haïtienne et lui permettre d’évoluer dans un environnement paisible, où la peur et la violence n’ont pas droit de cité ».

Des enquêtes doivent également être menées pour élucider les massacres, perpétrés dans les quartiers populaires, et pour traduire les coupables en justice, poursuit l’Oea.

Par ailleurs, la Conférence des pasteurs haïtiens (Copah) invite toutes les chrétiennes et tous les chrétiens protestants à participer à toutes initiatives, visant à protester contre la criminalité, dont les actes de kidnapping, et contre l’impunité, dans une prise de position.

La Copah appelle le président de facto Jovenel Moïse à mobiliser « les instances concernées », comme il l’a fait dans le cas des jeunes Dominicains kidnappés en février 2021 à Port-au-Prince, afin de faciliter la libération des prêtres, religieuses et religieux catholiques romains enlevés.

Le mardi 14 avril 2021, des employés de l’Office d’Assurance accidents, du travail, maladie et maternité (Ofatma) ont manifesté, dans les rues de Port-au-Prince, pour exiger la libération du directeur médical de l’Ofatma, le chirurgien orthopédiste Dr. André Valembrun, kidnappé depuis le samedi 10 avril 2021.

25 cas de kidnapping ont été enregistrés pour le mois de mars 2021, 50 au mois de février 2021 et 65 cas en janvier 2021, a relevé le Centre d’analyse et de recherche en droits humains (Cardh). [mj emb rc apr 14/04/2021 13:20]