Crise : Appel à des manifestations massives, fin mars 2021, en faveur du respect de la Constitution et contre la dictature en Haïti

P-au-P, 27 mars 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs organisations encouragent la population haïtienne à participer massivement aux prochaines manifestations anti-gouvernementales, prévues les dimanche 28, lundi 29 et mardi 30 mars 2021, dans la capitale, Port-au-Prince, et les villes de provinces, en vue d’exiger le respect de la Constitution et de s’élever contre la dictature en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

L’un des porte-parole du Secteur démocratique et populaire, Me. Michel André, salue la détermination du peuple haïtien, engagé dans la bataille contre la dictature en Haïti, en vue de la construction d’un véritable État de droit dans le pays, en conférence de presse, le vendredi 26 mars 2021, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Toutes les dispositions ont été prises par les organisations initiatrices, pour assurer la réussite de ces mobilisations qui sont déjà notifiées auprès de la Police nationale d’Haïti.

« Nous allons manifester pour exiger le respect de la Constitution haïtienne, parce que nous savons toutes et tous que le mandat constitutionnel de Jovenel Moïse est arrivé à terme depuis le dimanche 7 février 2021 », insiste Me. André, louant l’engagement de toutes les forces vives du pays, notamment les organisations chrétiennes évangéliques engagées dans cette lutte.

Ces manifestations, lancées par la Commission protestante contre la dictature en Haïti (Cpcdh) et plusieurs organisations sociales, entres autres, seront organisées à l’occasion de la célébration, le lundi 29 mars 2021, du 34e anniversaire de la Constitution haïtienne du 29 mars 1987.

Par ailleurs, le coordonnateur du Collectif du 4 décembre 2013, Jean Robert Argant, déclare appuyer toutes manifestations, démarches et actions, visant à demander de respecter les prescrits de la Constitution.

Le Collectif du 4 décembre 2013 souhaite la mise en place de dispositions, permettant de prévenir d’éventuels actes de violences, lors de la manifestation du 29 mars 2021, contre le projet de nouvelle Constitution du président de facto Jovenel Moïse.

A l’appel de la Commission protestante contre la dictature en Haïti (Cpcdh), avec l’appui de l’initiative N ap mache pou lavi et de la Fédération des barreaux (des avocates et avocats) d’Haïti (Fbh), entre autres organisations, des mouvements de protestations, rassemblant des milliers de personnes, ont eu lieu, le dimanche 28 février 2021, dans les rues de Port-au-Prince et dans plusieurs autres villes en province, contre la dictature et contre le kidnapping en Haïti. [emb rc apr 27/02/2021 16:00]