Dépêches

Les deux Dominicains kidnappés et libérés en Haïti, de retour en République Dominicaine


mardi 2 mars 2021

P-au-P., 1er mars 2021 [AlterPresse] --- Les deux frères dominicains, libérés le vendredi 26 février 2021, par leurs ravisseurs, après six jours d’enlèvement en Haïti, ont été transférés, le lundi 1er mars 2021, en République Dominicaine, rapporte la presse dominicaine, consultée par l’agence en ligne AlterPresse.

Maicol Enrique et Antonio Gerer Campusano Féliz, techniciens de cinéma, ont été kidnappés, ainsi que leur interprète haïtien Junior Albert Augusma, dans la soirée du samedi 20 février 2021, dans la zone de Martissant (périphérie sud de la capitale, Port-au-Prince).

Les trois travaillaient sur le tournage d’un film pour la compagnie Muska Group.

Ils ont été conduits par la police haïtienne à l’ambassade dominicaine à Port-au-Prince et reçus par l’ambassadeur Faruk Miguel, indique le ministère dominicain des affaires étrangères, dans un communiqué.

Des médias dominicains rapportent que les deux frères ont été ramenés, en république voisine d’Haïti, dans un hélicoptère du ministère de la défense dominicaine, après deux jours d’interrogatoire à la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj).

« Dure » captivité

Au cours de leur captivité, les trois jeunes hommes kidnappés ont été menacés de mort par leurs ravisseurs, des hommes lourdement armés, racontent Michael Enrique à des journalistes de Haina (Sud de la République Dominicaine), où les deux Dominicains ont rejoint leur famille.

A certains moments, ils ont été « ligotés de manière très brutale », rapporte la victime.

Il souligne que la captivité était « dure », contrairement aux vidéos circulant sur les réseaux sociaux en Haïti, qui les montrent en train de s’amuser.

Négociations et libération

Jusqu’à présent, il n’y a pas d’explication précise sur les conditions, dans lesquelles les trois otages ont été libérés.

Les responsables de la compagnie Muska Group expliquent qu’ils n’étaient partie prenante d’aucune négociation avec les ravisseurs.

Les « autorités » s’en sont chargées, précisent-ils.

Magalie Habitant, ancienne haute fonctionnaire du gouvernement, a déclaré, le lundi 1er mars 2021, à la station de radio privée Magik 9, qu’elle a recueilli les trois jeunes hommes, auprès de leurs ravisseurs, sur demande d’une « instance concernée », qu’elle n’a pas voulu expliciter. Elle les a ensuite conduits à la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj).

L’enlèvement des deux Dominicains et d’un Haïtien s’était produit, alors qu’ils rentraient à la capitale haïtienne, après un tournage tardif dans la ville de Jacmel (Sud-Est).

Une recrudescence spectaculaire de cas de kidnappings est observée en Haïti, où, depuis 2020, le nombre des enlèvements a augmenté de plus de 200%. [apr 1er/03/2021 20:00]