Dépêches

Justice : Les associations de magistrats maintiennent leur arrêt de travail illimité, débuté depuis le 15 février 2021 en Haïti


mardi 2 mars 2021

P-au-P, 1er mars 2021 [AlterPresse] --- L’Association nationale des magistrats haïtiens (Anamah), l’Association professionnelle des magistrats (Apm), le Réseau national des magistrats haïtiens (Renamah) et l’Association des juges de paix haïtiens (Ajupha) maintiennent leur arrêt de travail illimité, qui a débuté depuis le lundi 15 février 2021, à travers toutes les 18 juridictions de république d’Haïti, en vue du respect de la Constitution, lit-on dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

« Cette décision (d’arrêt de travail illimité, dans les 18 juridictions en Haïti) s’impose, suite au refus, affiché par le pouvoir exécutif, d’adresser les revendications, qui lui ont été signifiées par lesdites associations ».

Ces associations de magistrats réclament, entres autres, le retrait de l’arrêté illégal, pris, en date du 08 février 2021, renvoyant à la retraite trois juges inamovibles de la Cour de Cassation, en violation de la Constitution de la république et de la loi de novembre 2007 portant statut de la magistrature.

Elles exigent également la rétractation de l’arrêté, pris, en date du 11 février 2021, nommant irrégulièrement trois juges à la Cour de Cassation et le retrait de la mesure de mise en disponibilité arbitraire du greffier Christophe Lespérance.

Les magistrats reprendront leur travail, après la satisfaction de ces revendications, par le pouvoir exécutif, avancent les associations de magistrats, tout en informant qu’un service minimum sera disponible pour les justiciables, dans tous les cas d’urgence. [emb rc apr 1er/03/2021 11:45]