Dépêches

Insécurité : Le Ministère dominicain des affaires étrangères déclare déployer tous les efforts, pour obtenir la libération de deux Dominicains enlevés le 20 février 2021 en Haïti


lundi 22 février 2021

P-au-P, 22 févr. 2021 [AlterPresse] --- Les autorités dominicaines affirment déployer tous les efforts nécessaires, pour un retour, en toute sécurité, de deux ressortissants de la République Dominicaine, enlevés, dans la soirée du samedi 20 février 2021, dans la zone de la 5e avenue Bolosse (périphérie sud de la capitale, Port-au-Prince), avec leurs équipements, tente de rassurer le ministère dominicain des affaires étrangères, dans un bref communiqué, rapporté par la presse dominicaine, et consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Le ministère dominicain des affaires étrangères dit suivre, de près, l’enquête menée par les autorités haïtiennes sur le dossier d’enlèvement des deux citoyens dominicains, kidnappés en Haïti, alors qu’ils venaient de rentrer dans la capitale haïtienne, après un tournage tardif dans la ville de Jacmel (Sud-Est).

Les deux Dominicains, qui travaillent comme techniciens à la société de production cinématographique Muska Group, étaient accompagnés par un interprète haïtien au moment de l’enlèvement.

« Les informations à cet égard seront rendues publiques, au fur et à mesure qu’elles seront obtenues ».

Un groupe d’individus, lourdement armés, ont enlevé et séquestré ces deux techniciens de cinéma et un interprète haïtien, parmi une équipe de techniciens et de producteurs de films, et volé un camion, qui contenait une partie de leurs équipements de travail.

Les techniciens kidnappés sont deux frères de nationalité dominicaine, identifiés comme Michael Enrique Campusano Feliz et Antonio Gerer Campusano Feliz.

Quatre autres Dominicains, faisant partie de l’équipe du tournage, se trouvent encore sur le territoire haïtien.

« De grosses pressions diplomatiques sont en train d’être exercées pour le rapatriement des 4 Dominicains ainsi que la libération des deux autres kidnappés », selon les informations obtenues par AlterPresse auprès d’une source proche du tournage.

Les ravisseurs auraient demandé deux millions de dollars américains (US $ 1.00 = 76.00 gourdes ; 1 euro = 92.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.30 gourde aujourd’hui0, en échange de leur libération.

Aucune disposition institutionnelle n’est prise pour mettre fin aux multiples actes de kidnapping (enlèvements et séquestrations de personnes), enregistrés quotidiennement, depuis l’année 2020, sur le territoire national. [emb rc apr 22/02/2021 10:30]