<

Crise : Nouvelles mobilisations de l’opposition, le dimanche 14 février 2021, pour exiger le respect de la Constitution en Haïti

P-au-P, 11 févr. 2021 [AlterPresse] --- L’opposition politique envisage de manifester à nouveau, ce dimanche 14 février 2021, en Haiti, notamment dans la capitale, Port-au-Prince, pour forcer Jovenel Moïse à laisser la présidence politique, dont le mandat constitutionnel a expiré depuis le dimanche le 7 février 2021, en conférence de presse, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Le Secteur dit démocratique et populaire invite toute la population à participer à la manifestation du dimanche 14 février 2021, lors de cette conférence de presse, donnée, le mercredi 10 février 2021, par des signataires de l’accord politique de l’opposition, pour la gestion de la transition de rupture.

« Nous nous battrons dans les rues, dans les collines... contre cette dictature, pour que le pays puisse fonctionner normalement et évolue en paix, Tous les secteurs doivent accompagner la population pour mettre fin à ce règne de terreur ».

Dans un tweet, le Secteur démocratique et populaire condamne la dispersion violente, le mercredi 11 février 2021, à Port-au-Prince, par les autorités policières, de la manifestation pacifique des étudiants et des citoyens contre la dictature en Haïti.

Le photojournaliste Dieu-Nalio Chéry ainsi que le journaliste Johnny Fils-Aimé ont été blessés, lors du mouvement de protestations du mercredi 10 février 2021, à Port-au-Prince.

Un véhicule de la Radio Télévision Pacific et du journal Le National, à bord duquel se trouvaient des journalistes et autres personnels du dit média, a été également ciblé de gaz lacrymogène, par des policiers.

Le Secteur démocratique et populaire préconise la poursuite de la mobilisation, pour faire respecter la Constitution.

De plus en plus de secteurs, très mécontents de la situation dramatique (massacres, répression et violations systématiques de droits humains...) créée par l’équipe tèt kale, depuis plusieurs années, sur le territoire national, projettent aussi de continuer de manifester dans les rues, contre la dictature en Haïti. [mj emb rc apr 11/02/20021 12:30]