Español English French Kwéyol

Haïti-Insécurité : Les employés de l’Ona continuent d’exiger la libération immédiate de leur collègue Emmanuel Thermezi, enlevé le 2 février 2021

P-au-P, 04 févr. 2021 [AlterPresse] --- Plusieurs employés de l’Office national d’assurance-vieillesse (Ona) ont dressé, le jeudi 4 février 2021, des barricades, constituées de bancs et de pneus usagés enflammés, précisément en face du siège principal de l’Ona, à Delmas 17, contre l’enlèvement, dans la soirée du mardi 2 février 2021, de leur collègue Emmanuel Thermezi, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Les employés de l’Ona exigent la libération immédiate et sans condition, de leur collègue Emmanuel Thermezi.

Des employés de l’Office national d’Assurance-vieillesse (Ona) ont aussi installé des barricades de pneus usagés enflammés dans la municipalité de Carrefour (au sud de la capitale, Port-au-Prince), en signe de protestation, paralysant la circulation automobile.

le mercredi 3 février 2021, avec le support de riveraines et riverains, des dizaines d’employés de l’Ona ont aussi défilé dans les rues, précisément en face de Delmas 17, contre cet enlèvement, au terme de deux journées de grève générale contre les actes de terreur et de criminalité, particulièrement le kidnapping.

« Non aux kidnappeurs ! », « Libération », ont scandé les employés protestataires.

Les protestataires avaient mis de travers, un bus qui a bloqué tout passage de véhicule à Delmas, où des barricades ont été aussi dressées en face du siège principal de l’Ona.

Les employés de l’Ona ont menacé de passer à une autre étape dans leur mouvement, s’ils n’obtiennent pas rapidement la libération de leur collègue Emmanuel Thermezi.

Par ailleurs, Jacques Pierre Matilus, propriétaire d’un super marché à Delmas 40B, a été tué par balles, dans la soirée du mercredi 3 février 2021, dans la zone, par des individus armés non identifiés, qui tentaient de l’enlever. [emb rc apr 04/02/2021 13:20]